Copy
Si  vous désirez que votre nom soit retiré de cette liste, veuillez nous en aviser en écrivant à cvhMRClotbiniere@rvhq.ca
Le 23 février 2017
ÇA Y EST.

Les gazières veulent s’installer pour de bon dans Lotbinière!

La compagnie albertaine Questerre Energy Corporation prétend lancer l'extraction de gaz de schiste dans Lotbinière! Pour justifier ce choix, elle mentionne la faible densité de la population et l'acceptabilité sociale!!!
 
Vous n'êtes pas d'accord?

Aux risques de contamination de l'eau potable, de tremblements de terre et de perte de valeur des propriétés, vous dites « Non merci! »? Nous sommes nombreux à penser ainsi.  Agissons ensemble!
 
Chers amis, Chères amies de Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie et du Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Lotbinière,

Dans un communiqué émis le 8 février dernier, en anglais seulement, la compagnie Questerre Energy Corporation annonçait son intention de réaliser des projets pilotes de production de gaz de schiste dans Lotbinière et Bécancour - et d’utiliser pour ce faire la fracturation hydraulique.  Elle estimait à 70 % la probabilité  d'arriver à une exploitation commerciale.

En cas de « succès » des projets pilotes, notre région pourrait bientôt être couverte de puits de forage, notre sous-sol fracturé à grande échelle et quadrillé de gazoducs : dans ses études, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles a utilisé une hypothèse de 3 600 puits forés. Aucune municipalité n’est à l’abri.

Malgré la flambée de colère citoyenne dans les années 2010 à 2014 et l'opposition qui ne s'est jamais apaisée, malgré les conclusions du BAPE à l’effet que le gaz de schiste et la fracturation ne sont ni socialement acceptés ni économiquement rentables pour le Québec, nous sommes placés devant la nécessité d'agir d'urgence pour stopper l'avancée de cette industrie envahissante.


Unissons-nous pour démontrer une ferme et claire opposition au gaz de schiste et à la fracturation hydraulique! Nous vous proposons une première action en ce sens ci-dessous : un « blitz » pour faire adopter le « Règlement sur le rayon de protection » par nos municipalités. C'est un premier pas nécessaire : d'autres actions suivront pour éradiquer complètement tout risque de voir la fracturation hydraulique s'installer chez nous.

Irène Dupuis
NON, L'ACCEPTABILITÉ SOCIALE N'EST PAS AU RENDEZ-VOUS
Pour le démontrer, encouragez votre conseil municipal à protéger votre eau potable en adoptant le « Règlement sur le rayon de protection »
Parlez à votre maire ou mairesse, à vos conseillers.
Vous trouverez plus bas des explications sur ce règlement et sa raison d'être. Si vous avez besoin de renfort à ce sujet, n'hésitez pas à nous envoyer un mot à cvhMRClotbiniere@rvhq.ca.
Participez au prochain Conseil des maires de la MRC de Lotbinière.
BUT
Participer en grand nombre pour exprimer notre opposition à une industrie qui mettrait notre eau potable à risque et encourager les maires et mairesses de toutes les municipalités à adopter le « Règlement sur le rayon de protection »
OBJECTIF
100 personnes. Les médias seront sur place.
DATE
Le mercredi 8 mars à 19h30
LIEU
Complexe des Seigneurs, salle 203, 1080 avenue Bergeron, St-Agapit
Pourquoi?

Les normes de distance entre les forages gaziers et les sources d’eau potable que le gouvernement du Québec impose, dans son Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP), sont insuffisantes pour empêcher la contamination. 

Aussi absurde que cela puisse paraître, ce règlement ne tient pas compte de ce qui se passe sous la terre!  Le dessin ci-dessous l'illustre parfaitement.

Dessin de Pierre Brignaud – Reproduction autorisée avec mention de la source
 
Pour exiger des normes plus raisonnables, un groupe de maires propose à toutes les municipalités d'adopter un règlement municipal plus contraignant, le « Règlement sur le rayon de protection ». 

Vous trouverez un feuillet explicatif simple sur ce sujet en cliquant ici. 

Vous trouverez le texte du « Règlement sur le rayon de protection » proposé aux municipalités en cliquant ici. (Tous les maires et mairesses du Québec l'ont déjà en main.)

Vous trouverez des explications complètes en cliquant ici.
Bloquez aussi la soirée du 12 avril dans votre agenda! C'est ce soir-là que le conseil des maires de la MRC se réunira à nouveau, à Laurier-Station cette fois.  Nous visons une participation massive et votre présence sera encore très importante. Nous vous reviendrons à ce sujet.

Nous avons le droit et le devoir de protéger notre milieu de vie …pour nos enfants!


Manifester massivement et pacifiquement notre opposition est le seul moyen qu’il nous reste pour empêcher l’implantation de ces projets.


Chaque personne ne fait qu’un mais tous les uns mis ensemble peuvent faire des milliers et changer le cours des choses.
 

NOS ACTIONS DEPUIS L'ANNONCE DE QUESTERRE

Lettre au Premier ministre Philippe Couillard

Lettre à notre député provincial Laurent Lessard

Communiqué aux médias de Québec

Lettre d’opinion aux médias de Québec : Exploration de gaz de schiste : le Québec serait-il devenu une république de bananes?

Coup d’œil dans les journaux locaux
Le Peuple Lotbinière, 14 février 2017
Questerre lorgne le gaz de schiste de Lotbinière

Le Nouvelliste, 10 février 2017
Relance du gaz de schiste dans Bécancour: «Une déclaration de guerre»
Nous vous encoureageons à diffuser cette Infolettre le plus largement possible, et surtout à en parler, parler, parler!...

Pour bloquer ces projets qui entrent en conflit avec nos valeurs et notre mode de vie, il est essentiel de mobiliser le plus de gens possible.
Vous songez à vous joindre au comité? Nous nous ferons un plaisir de vous informer. Écrivez-nous à : cvhMRClotbiniere@rvhq.ca. 
Gaz de schiste et fracturation hydraulique : non! Ce n'est pas l'avenir que nous voulons pour notre région.
© 2017 Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie, Tous droits réservés

Vous pouvez modifier vos préférences ou vous désabonner.

Email Marketing Powered by Mailchimp