Copy
Découvrez le 6ème épisode de Nothing To Add. Rencontrez Charlyne qui nous parle de révolution, de démocratie à la Britney Spears et d'éducation alternative. Celle qu'elle a reçu lui a permis de développer une pensée autonome et de discuter avec finesse et aplomb les fondements de la société politique de notre pays. Passionnant !
NOTHING TO ADD / LA DECROISSANCE
Épisode 6/10 : Rencontre avec Charlyne
Où il est question de révolution, de démocratie à la Britney Spears
et d'éducation alternative
Dans cette interview, Charlyne se pose la question, et nous la pose à nous aussi : est-ce qu'il faut continuer à avoir des États ? En relisant Castoriadis et sa réflexion sur la manière dont l'imaginaire de l'État, et celui de la Nation, "limite le travail d'auto-institution de la révolution", suscitant un amalgame entre la transformation de la société et le fait de s'emparer de l'état ; en relisant mes cours de sociologie sur l'État-Nation, et l'analyse qu'en fait entre autres Etienne Balibar ; en faisant des liens entre l'état de notre société, l'écologie, les débats obscures et revendications autour de l'identité et des nationalismes, la violence de l'État face aux revendications populaires (pensons à la Loi Travail),  je trouve une réponse qui va dans le sens de ce que je pressens être la seule voie à la fois constructive, porteuse de renouveau et de bienveillance, dans la pensée de Giorgio Agamben :
"Si les hommes et femmes, au lieu de chercher encore une identité propre dans la forme désormais impropre et insensée de l’individualité, parvenaient à adhérer à cette impropriété comme telle, à faire de son propre être-ainsi non pas une identité mais une singularité commune et absolument exposée – si les hommes et femmes pouvaient, autrement dit, ne pas être ainsi, selon telle ou telle identité biographique particulière, mais être seulement le ainsi, leur extériorité singulière et leur visage,
pour la première fois l’humanité accéderait alors à une communauté sans présupposé et sans objet, à une communication d’où serait évacué l’incommunicable."
Et il poursuit : "la nouveauté de la politique qui s’annonce c’est qu’elle ne sera plus une lutte pour la conquête ou le contrôle de l’État, mais une lutte entre l’État et le non-État (l’humanité), disjonction irrémédiable des singularités quelconques et de l’organisation étatique. (...) Partout où ces singularités manifesteront pacifiquement leur être commun, il y aura une Tienanmen et, tôt ou tard, les chars d’assaut apparaîtront."

A nous donc de revendiquer comme appartenance commune notre humanité, au-delà de toute identité particulière qui créé au moins autant de séparation et de conflits que le sentiment d'appartenance que nous cherchons sans doute pour rassurer une partie de nous-même qui se sent fragile face à l'inconnu et l'altérité.
 
Clémence Le Prévost - Réalisatrice


*Extraits de C. Castoriadis, Le monde morcelé, éd. du Seuil, 1990 
*Extraits de G. Agamben, La communauté qui vient, Théorie de la singularité quelconque, In Multitudes, Futur Antérieur 1: Printemps 1990
Pour en savoir plus sur Charlyne et la décroissance, cliquez sur la vidéo ci-dessous
Nothing To Add La Décroissance 6/10 Charlyne
Nothing To Add : La Décroissance - Épisode 5/10
Planètes360, site d’information indépendant, est partenaire de l'événement et diffuse les 10 épisodes de la série à raison d’un épisode par semaine du 7 février au 11 avril.
Retrouvez les épisodes précédents sur le site internet, ainsi que de nombreuses initiatives citoyennes en lien avec le renouveau démocratique sur le blog.
Des questions ? Des commentaires ? Ecrivez !
Share
Tweet
Forward
Copyright © 2017 Clémence Le Prévost - Filmmaker, Tous droits réservés.
Graphisme : Alice Gantier



Vous souhaitez modifier vos paramètres ?
Vous pouvez choisir vos préférences ou vous désinscrire.

Email Marketing Powered by Mailchimp