Copy
View this email in your browser
Salut la citrouille ! 

Si tu reçois ce mail, c'est que tu t'es abonné·e à la newsletter de mon blog Face de Citrouille et pour ça, merci, t'es au top. Le principe de Face de féministe ? Vous proposer un rendez-vous mensuel pour causer féminisme en littérature jeunesse. Valoriser les chouettes initiatives, partager des liens intéressants, mettre en avant des autrices et des héroïnes inspirantes : tout un programme ! 
L'autrice du mois

Résolument féministe, Anne-Fleur Multon, 24 ans, est aussi l'autrice de deux romans parus chez Poulpe Fictions : Viser la Lune et Sous le Soleil exactement, les premiers tomes d'une quadrilogie engagée qui s'annonce jubilatoire de bout en bout. Les thématiques abordées ? Sexisme, notamment dans le monde du jeu-vidéo, racisme, cyber-harcèlement, maladie chronique, échec scolaire... Mais l'amitié des quatre héroïnes est la plus forte, et ces dernières sont bien décidées à revendiquer leur part du gâteau (voire le gâteau tout entier tant qu'à faire, hé) !

Retrouvez Anne-Fleur Multon dans une vidéo intitulée Féminisme, engagement et littérature sur la chaîne Youtube Boîtamo.

Crédits photo : Poulpe Fictions
Les liens à ne pas manquer
À lire :
Bibliothèques jeunesses : comment lutter contre les stéréotypes de genre chez Fille d'album
31 chambres à soi #1 | Françoise d'Eaubonne par Marie Desplechin, sur La Voix du Livre
Des livres féministes pour la jeunesse ! sur Le Point
La littérature jeunesse diffuse souvent les clichés filles-garçons sur Le Monde
Plouf ! supplément spécial antisexisme chez La Mare aux Mots

À regarder :
Conseils de livres avec des lesbiennes chez Mx Cordélia
Histoires du soir pour filles rebelles chez Brunelle
Livres contre les stéréotypes de genre chez Papa Papou
Parler féminisme aux tout-petits chez Laurence Authentique


À écouter :
Pour une littérature jeunesse féministe, le 4ème épisode du podcast Quoi de meuf
Deux livres à découvrir
(Clique sur chaque image pour en savoir plus)
Une réflexion
"(...) L’examen des écarts en matière d’activités permet de dresser un portrait-robot des enfants en fonction de leur sexe. Les garçons sont du côté du ludique et de l’extérieur et ont « droit » aux bêtises : leur enfance est préservée. Pour autant, ils ne sont pas exclus de la maison, du maternage, des tâches ménagères. Quant aux filles, elles n’échappent pas à l’apprentissage du rôle maternel et ménager, prédominant dans les albums comme nous l’avons vu, et à ses pendants, censés plus ludiques, le déguisement et la danse. La colère, qui leur est spécifique, renvoie au caprice féminin."

Les représentations du masculin et du féminins dans les albums illustrés, Carole Brugeilles, Isabelle Cromer et Sylvie Cromer (2002)
Deux nouveautés engagées
(Clique sur chaque image pour en savoir plus)
Parlons-en
"(...) Car les livres pour enfants permettent la transmission de valeurs et normes fondamentales pour le savoir-vivre ensemble. Ils sont une porte vers d’autres cultures, d’autres histoires. Ils influent sur le développement, donnent une ouverture d’esprit, à partir de laquelle se construire. Plus l’enfant se sentira représenté, mieux il pourra se situer dans la société. Mais force est de constater que les livres jeunesse perpétuent parfois les stéréotypes de genre, de classe, ou peuvent même, sans le vouloir, maintenir un imaginaire social raciste."

De la diversité dans la littérature jeunesse !, Paula Anacaona (2017).

L'héroïne du mois
Confrontée au racisme et à la grossophobie, Olivia, de La Lune est à nous (Cindy Van Wilder, 2017, Scrineo) est de celles qui vacillent, mais qui se relèvent ensuite. Féministe et militante body-positive, son usage engagé du réseau social Instagram, sa combativité et sa remise en question des normes étriquées de notre société en font clairement une héroïne inspirante. La classe.

"Montre-leur que parler mode, ce n’est pas seulement le privilège des créateurs. Et qu’on peut se sentir bien dans sa peau, quelle que soit notre taille de vêtements !"
Chroniques à déguster
Nous, les filles de nulle part sur Planète Diversité / The Hate You Give chez Fée moi lire
 
Un morceau de littérature
"Mes sujets de préoccupation portaient davantage sur le nombre de poils de la chenille processionnaire et la façon dont s'articule une patte de grenouille. Les leçons de piano m'assoupirent tout à fait. J'ai toujours joué avec autant d'âme qu'une boîte à musique. Les leçons de danse furent catastrophiques. J'étais vive mais sans grâce. Au bout de deux mois, Mlle Le gros ne savait plus que faire de moi. J'aurais fait un petit garçon très acceptable, mais j'étais une fillette désespérante."
 
Miss Charity, Marie-Aude Murail (2008)
Sur Face de Citrouille...
Les dernières chroniques

Fans de la vie impossible, de Kate Scelsa
La Lune est à nous, de Cindy Van Wilder


Mais aussi...

Tag littéraire 100% féministe
Les Sorcières de la Littérature #3 : Russie

💜 Et voilà pour la 1ère fournée 💜

Un grand merci pour ton soutien, p'tite citrouille. On se retrouve le mois prochain pour une nouvelle édition de Face de féministe ! 

Copyright © 2018 | Face de Citrouille | Tous droits réservés.

Me contacter :
contact@facedecitrouille.com

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.






This email was sent to <<Adresse mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Face de Citrouille · Paris · Paris 75000 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp