Copy
Recruiting Mentors / Recrutement de mentors
View this email in your browser
Le français suit
Recruiting Mentors for Black, Indigenous and Racialized Graduate Students
Do you care about supporting graduate students in Sociology? 
Do you have skills and knowledge you wish to share as a mentor? 
Are you interested in equity among scholars? 

 
The Canadian Sociological Association’s (CSA) ad hoc Student Mentorship Programme Committee invites tenured and tenure track faculty to volunteer to be mentors in a pilot mentorship programme for Black, Indigenous and racialized graduate students.  (To be a mentor, you do not have to self-identify as belonging to any equity-seeking group.)
 
Why does mentorship matter?
 
In 2018, the CAUT released a report called “Underrepresented and Underpaid” that showed that Indigenous academics are “significantly underrepresented in the academy” (p. 2), that the growth in the representation of Black faculty has not kept pace with “the growth in the proportion of Black workers in the labour force” (p. 2).  Racialized and Indigenous university teachers are “less likely to have full-time, full-year (FTFY) employment” (p. 2) and “[r]acialized women are the most under-represented among FTFY professors and instructors” (p. 2) and have the greatest wage gap. (https://www.caut.ca/sites/default/files/caut_equity_report_2018-04final.pdf)
 
 
What will mentorship involve?
  • The mentorship relationship will run from 1 January to 1 June 2020.
    • The program is condensed during this pilot year.In future years, the program will run from October through June
  • The ad hoc Student Mentorship ProgrammeCommittee will pair mentors and mentees, endeavouring to pair people who are geographically proximate.
  • During this period, the mentor and mentee should meet (in person, via videocall or by phone) at least three times or as mutually determined.
  • At least one of the meetings should be devoted to discussing professional development (such as publishing, presenting, applying for funding, preparing for the job market, carrying out a mock interview, mounting a course, applying for post-docs etc.)
  • The mentor is expected to provide feedback on at least 1 professional development item (e.g., a draft publication, a draft presentation, a funding application, an application for a job or post-doctoral fellowship).
  • Additional contact as agreed upon by the mentor/mentee (e.g., discussions on shared intellectual interests etc.)
  • On 31 May 2020 (one day prior to the annual CSA conference at Western University in London, Ontario), there will be a day-long mentorship retreat focused on professional and scholarly development of the mentees that mentors will be expected to attend.
  • A more detailed description is available by contacting office@csa-scs.ca
Please note: To become a mentor, you will need to become a CSA member.  To thank you for your service, the CSA will provide a modest honorarium towards the attendance of the Student Mentor retreat on 31 May 2020.
Learn more about CSA membership
 
We can only pilot this mentorship programme if enough faculty volunteer so we hope you consider this opportunity to contribute your time and experience to the next generation of scholars. 
 
If you would like additional information or wish to volunteer, please contact office@csa-scs.ca
 
Thank you for considering undertaking this important service.


The Canadian Sociological Association
Recrutement de mentors pour les étudiants noirs, autochtones et/ou appartenant à un groupe racialisé inscrits aux cycles supérieurs
Aimeriez-vous soutenir des étudiants inscrits aux cycles supérieurs en sociologie?
Avez-vous des compétences et des connaissances que vous souhaiteriez partager en tant que mentor?
Êtes-vous intéressé par la question de l'équité entre les chercheurs?
 
Le comité du programme de mentorat étudiant ad hoc de la Société canadienne de sociologie (SCS) invite les membres du corps professoral à se porter volontaires pour devenir mentors dans le cadre d’un projet pilote de mentorat destiné aux étudiants noirs, autochtones et racialisés. (Vous n'avez pas à vous identifier comme appartenant à un groupe en quête d'équité pour être mentor).
 
Pourquoi le mentorat est-il important?
En 2018, l’Association canadienne des professeurs et des professeures d’Université (ACPPU)  a publié un rapport intitulé «Éducation postsecondaire : qu’en est-il de la diversité et de l’équité au sein du corps enseignant», qui montrait que les « Autochtones demeurent nettement sous-représentés au sein du corps professoral des établissements d’enseignement postsecondaires » (p. 2), et que « la croissance de la proportion de travailleurs et travailleuses de race noire dans la population active a été plus forte » que celle des enseignants (p.2). Aussi, « le personnel enseignant racialisé, autochtone et féminin est moins susceptible d’avoir un emploi à temps plein toute l’année » et « les femmes racialisées sont le groupe le plus sous-représenté parmi les enseignants et les enseignantes travaillant à temps plein toute l’année », tout en détennant l’écart salarial le plus marqué  (p.2).
(https://www.caut.ca/sites/default/files/diversite_et_equite_au_sein_du_corps_enseignant_de_lacppu_2018-04final.pdf)
 
 
Qu'est-ce que le mentorat implique?
  • Le mentorat se déroulera entre le 1er janvier et le 1er juin 2020.
  • Le comité du programme de mentorat étudiant ad hoc s’occupera du pairage entre les mentors et les mentorés, en essayant de jumeler des personnes proches géographiquement.
  • Au cours de cette période, le mentor et le mentoré doivent se rencontrer (en personne, par vidéoconférence ou par téléphone) au moins trois fois ou selon un accord mutuel entre le mentor et le mentoré.
  • Au moins une des réunions devrait être consacrée au développement professionnel (publication, présentation, demande de financement, préparation au marché du travail, simulation d'entrevue, préparation d’un cours, postdoctorat, etc.).
  • Le mentor doit fournir des commentaires sur au moins un élément de développement professionnel (par exemple, un projet de publication, un projet de présentation, une demande de financement, une candidature à un poste ou à une bourse de recherche postdoctorale).
  • Des discussions supplémentaires pourraient être envisagées selon ce qui est convenu entre le mentor et le mentoré (par exemple, sur des intérêts intellectuels partagés, etc.)
  • Le 31 mai 2020 (une journée avant la conférence annuelle de la SCS à l’Université Western à London, en Ontario), une journée de réflexion sur le développement professionnel et académique des mentorés sera prévue.
  • Pour plus de détails, vous pouvez contacter le bureau de la SCS.
Remarque: pour devenir mentor, vous devez être membre de la SCS. En guise de remerciement, la SCS versera un honoraire modeste pour la participation à la journée de réflexion du 31 mai 2020.
 
Pour en savoir plus sur l’adhésion à la SCS.

Nous pourrons piloter ce programme de mentorat seulement si un nombre suffisant de professeurs se porte volontaire. Nous espérons que vous profiterez de cette opportunité pour donner votre temps et votre expérience à la prochaine génération de chercheurs.
 
Si vous souhaitez des informations supplémentaires ou si vous souhaitez vous impliquer, veuillez contacter office@csa-scs.ca.

Merci de considérer cette initiative importante.

Société canadienne de sociologie

 
Copyright © 2019 All rights reserved.
Canadian Sociological Association
Société canadienne de sociologie

Our mailing address is:
PO Box 98014
2126 Burnhamthorpe Rd., W
Mississauga, ON  L5L 5V4

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list