Copy
SEPB 463
Pour être mieux informé(e) et représenté(e)

Les Échos du SEPB 463

Volume 1, #2
Mars 2016



Mot du président

Bonjour à toutes et tous,

Il me fait plaisir de profiter de la 2e édition de notre journal pour vous écrire ce mot afin de vous informer sur quelques dossiers qui sont en cours.

Négociations : Nous avons débuté les négociations avec l’employeur le 13 janvier dernier. Au moment d’écrire ces lignes, il y a eu 10 séances de négociations. En plus de ces 10 journées avec l’employeur, le comité syndical de négociations s’est rencontré pendant 2 journées complètes afin de se préparer.

Gaz Métro Plus : Nos cinq (5) collègues de l’unité Gaz Métro Plus ont entériné une entente de principe qui est survenue en janvier 2016. L’entente de principe se résume de la façon suivante : Il n’y a pas de changements sur le plan normatif, c’est-à-dire que la convention se terminant le 31 août 2015 est prorogée pour une période de quatre (4) ans et que nous avons négocié des augmentations de salaires pour 2015, 2016, 2017 et 2018. De plus, dans un souci d’équité, nous avons négocié un montant forfaitaire pour les années 2013 et 2014 car les membres de la CSN chez GMP ont obtenu des augmentations de salaires supérieures à celles que nous avions obtenues pour ces 2 années.

Assurances collectives : Des rencontres par petits groupes sont organisées par l’employeur afin de vous présenter le nouveau volet flexible du régime d’assurances collectives. Je vous invite à participer à ces rencontres afin que vous puissiez faire un choix éclairé, à l’aide du simulateur qui a été développé à cet effet. Vous avez aussi, à titre d’employé embauché avant le 1er mai 2016, la possibilité de maintenir le régime actuel. Si vous adhérez au nouveau régime flexible, vous pourrez revenir au régime actuel au plus tard le 31 décembre 2017. Par la suite, il n’y aura plus de possibilité de revenir à l’ancien régime.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Pierre Tourville
Président SEPB 463

 



Le 463, c’est nous!

À chacune des éditions du journal, vous pourrez découvrir les employés d’un secteur représenté par notre syndicat. 
Pour cette édition, nous vous présentons la Facturation!  Située au rez-de-chaussée du siège social, la Facturation chez Gaz Métro c’est 18 employés syndiqués. 


 De gauche à droite : Jean-Luc Côté, Mélissa Plante, France Fournier, Michelle Cloutier, Florent Sutter, Mélanie Tougas, Jean-Marc Moinet, Olivier Peteraitis, Pascal Di Palma, Stéphanie Pinet, Mahaya Boicel, Sébastien Brunet, Annie Théoret, Christophe Rocher, Silvia Carrillo et Antonella Mongillo. 
Absents de la photo : Marc Labelle et Lorraine Moïse.

 

CONCOURS**CONCOURS**CONCOURS
 
                Les Échos du SEPB-463 se cherchent un logo et c’est à vous de le trouver!  Vous êtes débordant d’imagination et avez un certain talent artistique?  C’est le moment de le prouver! 

Envoyez-nous votre suggestion de logo au sbrunet@sepb463.com d’ici le 11 avril et vous pourriez remporter une tablette Android!  Bonne chance à toutes et à tous!

 
Mot du rédacteur en chef


Chers(ères) collègues du SEPB-463,
 
Suite aux nombreux bons commentaires reçus après la parution de notre première édition, nous vous revenons avec la première version entièrement électronique de notre journal, maintenant intitulé Les échos du SEPB-463.  Félicitations d’ailleurs à notre collègue Stéphane Sabourin qui en est à l’origine!  Merci aussi à tous ceux et celles qui nous ont fait parvenir des suggestions, votre implication est très appréciée.
 
En tant que membre du Comité d’Action Sociale et Politique du SEPB-Québec, j’aimerais attirer votre attention sur un grand événement qui aura lieu à Montréal du 9 au 14 août prochain : le Forum Social Mondial (FSM).  Le FSM est le plus grand rassemblement de la société civile visant à trouver des solutions aux problèmes de notre temps.  Initié en 2001 au Brésil, le FSM rassemble à chaque édition plusieurs dizaines de milliers de participant(e)s pour plus de mille activités (ateliers, conférences, performances artistiques, etc.).  Avec mes collègues du CASP et du Comité des jeunes du SEPB-Québec, j’y présenterai d’ailleurs un atelier sur le renouveau syndical au Québec.  Je vous invite à visiter le
www.fsm2016.org afin d’en savoir plus et pour vous y inscrire.  D’ici le 16 mars, le coût d’inscription est à moitié prix : seulement 20$ pour un plein accès au FSM!
 
En terminant, je vous rappelle que vos commentaires et suggestions sont toujours les bienvenus.  Vous aimeriez voir un sujet être abordé dans les prochaines éditions?  Vous aimeriez collaborer au journal?  N’hésitez pas à me le faire savoir via mon adresse courriel :
sbrunet@sepb463.com
 
Bonne lecture!
 
Sébastien Brunet
Directeur Information

Comité de francisation

Cette année prendra fin le dernier rapport triennal de Gaz Métro sur la situation linguistique au sein de l’entreprise.  Gaz Métro devra donc produire un nouveau rapport pour les trois prochaines années.

La Charte de la langue française comporte des dispositions qui visent notamment à faire du français la langue normale et habituelle du travail, des communications, du commerce et des affaires. Certaines de ces dispositions s’appliquent à toutes les entreprises au Québec, quel que soit le nombre de personnes qu’elles emploient, tandis que d’autres s’appliquent plus spécifiquement aux entreprises de plus grande taille.

Rapport triennal sur la situation linguistique
Ainsi, pour les entreprises qui emploient 50 personnes ou plus au Québec, la loi prévoit une démarche de francisation et fixe des délais tout au long de celle-ci afin que l’utilisation du français soit généralisée dans les activités québécoises de ces entreprises.

En vertu de la Charte, l’entreprise doit, à la suite de la délivrance d’un certificat de francisation, remplir un rapport triennal sur l’évolution de la situation linguistique de l’entreprise et le transmettre à l’Office dans les 60 jours suivant la réception de la demande de production du rapport.

Le rapport triennal porte sur l’évolution de la situation linguistique de l’entreprise au Québec exclusivement. Il comprend différentes sections, qui portent notamment sur les éléments suivants : les exigences linguistiques pour occuper certains postes et la connaissance du français des membres de la direction et du personnel ainsi que l’utilisation du français dans les communications internes, les communications externes et les technologies de l’information. Le rapport vise à vérifier le respect des dispositions de la Charte qui s’appliquent aux entreprises et le maintien de la généralisation de l’utilisation du français.

Comité de francisation
Si l’entreprise emploie au Québec 100 personnes ou plus, elle doit également former et maintenir un comité de francisation et informer l’Office de sa composition ou des changements qui y sont apportés. Le comité de francisation procède à l’analyse de l’évolution de la situation linguistique de l’entreprise et joue un rôle important à toutes les étapes de la démarche de francisation.

Siéger au comité de francisation : une fonction syndicale
Le comité de francisation constitue le canal par lequel les syndicats peuvent se tenir au courant du processus de francisation et l’influencer. C’est pourquoi il est si important pour nous. Mais, la francisation des entreprises, la protection et l’accroissement du caractère français du Québec nécessitent un engagement plus massif que celui des seuls membres des comités de francisation. Le travail des membres syndicaux des comités de francisation doit donc être enraciné dans nos réalités syndicales, et s’accompagner d’animation et de mobilisation.

On peut résumer par quatre mots les fonctions d’un membre syndical de comité de francisation : information, représentation, surveillance, sensibilisation.

Claude Mathieu
Responsable syndical, comité de francisation

 



 

Du 12 au 20 mars 2016
Célébration du français et de la francophonie


 

Assemblée générale spéciale

 
Le 2 décembre dernier, à la salle Dom-Polsky de Montréal, avait lieu une assemblée générale spéciale afin de voter sur l’entente de principe relative aux modifications proposées pour les régimes de retraite et d’assurance collective.  Plus de 200 personnes, venant du siège social, des régions, de Gaz Métro Plus et de l’unité des représentant(e)s  se sont déplacées afin d’adopter la proposition.  Les modifications au régime de retraite sont donc en place depuis le 1er janvier, tandis que celles touchant nos assurances collectives seront en fonction à partir du 1er mai prochain, suite à votre décision personnelle d’adhérer au nouveau régime flexible ou de garder le régime actuel.  Nous vous remercions encore une fois de votre grande présence à cette assemblée.


 

CCVTF
Comité de Conditions de Vie et Travail des Femmes

Le 8 mars dernier avait lieu la Journée International des femmes.
Comme à chaque année, le Sepb-463 offrait à toutes les femmes de son unités un petit cadeau en guise de reconnaissance pour les luttes passées et à venir.

Le 8 mars, Journée internationale des femmes, continue d’être un des temps forts en condition féminine à la FTQ. C’est un moment privilégié pour célébrer entre nous nos victoires comme travailleuses et comme femmes. On en profite aussi pour faire des bilans, réfléchir ensemble, échanger, s’encourager, se mobiliser. C’est donc plus qu’un symbole et, dans un contexte de transformations, d’instabilité, de remises en question de nos acquis, il conserve encore toute sa pertinence.
 

Le thème en 2016 : Appel à toutes pour se faire ENTENDRE !

Cette année encore le Collectif 8 mars, composé de la FFQ, du comité condition féminine de la CSN, de la FTQ et de l’Intersyndicale des femmes (représentant les comités condition féminine de l’APTS, CSD, CSQ, FAE, FIQ, SFPQ, SPGQ) a proposé le thème « Appel à toutes pour se faire entendre! » pour inspirer les actions qui se sont déroulées partout au Québec dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Le Collectif 8 mars a également saisi l’occasion de la Journée internationale des femmes afin de rencontrer la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault.

Le Collectif 8 mars a voulu un thème inclusif et mobilisateur qui interpelle l’ensemble des femmes peu importe leur milieu, leur provenance, leur âge, etc. Il a choisi un thème fort et ferme pour réaffirmer que la parole des femmes est le reflet des réalités au quotidien de plus de la moitié de la population du Québec, qu’il est important que les femmes soient unies plus que jamais afin d’être entendues et prises au sérieux partout, y compris par le gouvernement.

Nous appuyons le texte qui suit de la Fédération des femmes du Québec (FFQ): cliquez ici.

ALORS, MESDAMES, CONTINUONS NOS LUTTES !!!!
 
Josée Yasconi et
Jo Ann Raymond

Représentantes en condition féminine


Connaissez-vous le REER
du Fonds de solidarité FTQ?

Créé par la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le Fonds de solidarité FTQ a été fondé le 23 juin 1983 par une loi de l’Assemblée nationale du Québec. Le Fonds de solidarité FTQ est une société de capital de développement qui fait appel à l'épargne et à la solidarité de l'ensemble de la population québécoise.

Au 30 novembre 2015, le Fonds disposait d’un actif net de 11,2 milliards de dollars, comptait plus de 610 500 actionnaires-épargnants et participait à la création, au maintien et à la sauvegarde de 176 040 emplois.

Depuis 2012, je suis Responsable local (RL) pour les fonds de solidarité FTQ.

Le rôle d’un RL  est de représenter et promouvoir  le Fonds, sa mission dans son milieu de travail.  Concrètement, cela signifie :

- sensibiliser ses confrères et consœurs de travail à l’importance de l’épargne-retraite;
- les encourager à adhérer au  REER du Fonds pour contribuer au maintien et à la création d’emplois au Québec;
- promouvoir la retenue sur le salaire comme mode idéal de souscription;
- offrir le service courant aux actionnaires (inscription, demande de modification, etc.

Il s’agit d’un excellent moyen pour économiser en vue de votre retraite. En plus de la déduction REER, vous profitez de 20 % d’économies d’impôt* de plus qu'avec un REER ordinaire, tout en contribuant à développer l’économie du Québec et à créer et sauver des emplois ici

Saviez-vous que le fonds FTQ est actionnaire de Gaz Métro! En effet, vous savez tous comme moi que la structure de propriété de Gaz Métro est assez complexe. Je vais vous résumer rapidement en vous disant que sa détentrice est la société d'investissement Noverco qui elle, est détenue à 61% par la société Trencap dans laquelle le Fonds est actionnaire.

Si vous avez des questions sur les REER du fonds FTQ vous pouvez visiter le www.fondsftq.com  ou bien  me contacter, ou encore mon confrère Pascal Di Palma, notre trésorier, lui aussi RL.

 
Eric Bédard
Secrétaire Sepb 463
RL du Fonds de solidarité FTQ
(514) 820-4950
 

* Les crédits d’impôt accordés aux actionnaires du Fonds pour l’année d’imposition 2016 sont actuellement de 5 % au fédéral et de 15 % au provincial. Le plein rétablissement du crédit d’impôt fédéral pour fonds de travailleurs devrait être annoncé selon toute vraisemblance dans le prochain budget du gouvernement du Canada.


Bienvenue au 463!
 
Depuis la première édition du journal, 3 nouveaux membres se sont joints au 463.  En voici 2 : Soraya St-Phard (GCR) et Sandra Battani (paie).  Absente de la photo : Jessica Korkis (GCR).  Bienvenue à vous 3!

 

http://sepb.qc.ca/sepb-463/
Copyright © 2016 SEPB-463, All rights reserved.


Email Marketing Powered by Mailchimp
me désabonner de la liste | mise à jour de mon abonnement