Copy
CORPOCLIC - L'infolettre de la CBPQ
No. 19 -  Novembre-Décembre 2016
Mot du président 


Je suis très honoré de servir comme président de la CBPQ, une association professionnelle riche de son passé, bien ancrée dans le présent et résolument tournée vers l'avenir.

Pour moi, la CBPQ, ce sont d'abord ses employés essentiels au bon fonctionnement des services, ses comités qui assurent le dynamisme de la vie associative et finalement son membership essentiel à son existence. Ce membership est d'une diversité exceptionnelle. Ses racines s’étendent non seulement des bibliothèques publiques aux  bibliothèques nationales, des bibliothèques scolaires  à celles de l'enseignement supérieur, mais également aux milieux gouvernementaux ou spécialisés. Ce membership se décline également selon un spectre professionnel qui va du bibliothécaire en devenir, étudiant à l’EBSI ou à McGill, au bibliothécaire en pleine carrière professionnelle, ou finalement, au retraité toujours actif au sein de son association.

D'ailleurs la composition du nouveau CA de la CBPQ reflète bien cette richesse. Si ce n'est déjà fait, je vous invite à les découvrir dans la section «Nouvelles de la CBPQ» de ce CorpoClic. Au nom des membres de la CBPQ, permettez-moi de remercier les administrateurs qui ont quitté le CA cette année,  pour leur engagement et leur dévouement à servir la CBPQ. Je remercie en particulier Isabelle Pilon qui m'a passé le flambeau avec beaucoup de doigté. Je remercie également Fannie Tremblay, jusqu’à tout récemment notre directrice générale, qui a accepté une belle offre du CHU Ste-Justine pour relever des défis auxquels elle aspirait depuis ses études en sciences de l'information. Elle est remplacée par Catherine Mongeau, récente diplômée de l’EBSI dont vous découvrirez dans les prochains mois la compétence, l'engagement et le dynamisme.

Tout récemment, Marie-Claude Lortie dans un article paru dans La PRESSE plus soulignait le rôle économique important joué par les bibliothèques dans la société : «… des leviers de développement économique et social» selon Louis Vachon, Président et chef de la direction de la Banque nationale du Canada ou « Lieu d’émerveillement et de découverte », selon Martin Carrier, chef du studio de jeux de Warner Brothers à Montréal !

Les bibliothèques sont là où on ne les attend pas nécessairement et c'est tant mieux.

Sur Ici Première, j’ai entendu aussi il y a quelques jours Pierre Thibault, un architecte renommé, vanter la beauté des aménagements que l’on retrouve dans plusieurs nouvelles bibliothèques au Québec.

Finalement, le 20 octobre 2016, Le Devoir titrait «Une Déclaration pour les bibliothèques - Le milieu réitère l’importance du rôle des bibliothécaires».

Toute cette reconnaissance a de quoi nous rendre fier du métier que nous exerçons.

Évidemment, La Déclaration des bibliothèques québécoises déposée le 19 octobre dernier  à l’Assemblée nationale par Luc Fortin,  Ministre de la Culture et des Communications, a suscité un grand intérêt pour notre milieu et notre profession en illustrant leur impact social et économique dans la société québécoise.

Il faut en remercier la Table permanente de concertation des bibliothèques québécoises et, en particulier sa présidente, Christiane Barbe, qui a piloté ce magnifique projet.

Au sein de la Table, la CBPQ a participé activement à la rédaction de la Déclaration. Elle participe également à la campagne d'engouement intitulée Ma bibliothèque, j'y vais, qui réunit 24 personnalités de différents horizons tels Louis Vachon, Anne Dorval et Yannick Nezet-Seguin, pour ne nommer que ceux-là.

L’automne dernier a également vu la naissance du premier Congrès des professionnels de l'information 2016 organisé conjointement avec l’ASTED et la SEC-SLA. Ce congrès nous a permis de franchir avec succès le passage dans un nouveau lieu, au cœur de Montréal, aux dimensions favorisant les échanges entre  les participants et avec les exposants. Bien sûr nous aurions aimé accueillir un plus grand nombre de personnes, mais la conjoncture économique peu florissante a sans doute freiné la participation.

En terminant, je vous invite à parcourir ce CorpoClic pour y découvrir des nouvelles de "notre monde".


Guy Gosselin, M.B.S.I., bibliothécaire professionnel
Président
Mot de la directrice générale

Très chers membres,
 
L’année 2016 sera assurément marquée par le changement à la CBPQ!
 
Au début de l’année, Fannie Tremblay a pris la relève de madame Horinstein, qui a été au service de la CBPQ pendant trente ans. Durant l’année 2016, Fannie a notamment mis sur pied les événements 6-8, bonifié les rabais corporatifs offerts aux membres, refait le visuel du site web de la CBPQ et mis sur pied le premier Congrès des professionnels de l’information en partenariat avec l’ASTED et la SEC-SLA. Aujourd’hui, Fannie est appelée à relever de nouveaux défis professionnels au CHU Sainte-Justine et nous lui souhaitons bon succès dans son nouvel emploi.
 
En cette fin d’année 2016, c’est avec grand honneur que j’accepte de prendre le relai. Je représenterai avec fierté nos membres et la profession de bibliothécaire. Je remercie le conseil d’administration pour la confiance manifestée à mon endroit. J’ai la chance de collaborer avec une équipe solide et diversifiée et je suis heureuse de vous les présenter dans la section «Nouvelles de la CBPQ».
 
Avec l’année 2017 à nos portes, l’heure est au bilan. Vous trouverez un aperçu des bons coups de la CBPQ dans la section «Nouvelles de la CBPQ». Vous pourrez constater que notre offre de services est diversifiée et nous la renouvelons sans cesse pour qu’elle soit en adéquation avec vos besoins. Pour l’année 2017, prenons la résolution, tous ensemble, de continuer à faire rayonner notre belle profession.
 
Je vous remercie pour votre fidélité.
 
Je suis ravie de pouvoir travailler pour vous, mais surtout avec vous!
 
Au plaisir de vous rencontrer!
 

Catherine Mongeau, M.B.S.I., bibliothécaire professionnelle
Directrice générale
Nouveau conseil d'administration

Le premier novembre dernier a eu lieu l'assemblée générale de la CBPQ. Nous avons eu l'occasion d'élire les nouveaux membres de notre conseil d'administration et nous sommes fiers de vous les présenter:



De gauche droite:
Anne-Frédérique Champoux (administratrice: animatrice au Regroupement des bibliothèques collégiales du Québec)
Marco Caron (secrétaire: coordonnateur au Cégep André-Laurendeau) 
Vincent Chapdelaine (administrateur: directeur général d'Espace Temps)
Julie Gagnon (trésorière: sous-titreur/locutrice chez Radio-Canada) 
Valérie Rioux (administratrice: assistante de recherche à l'EBSI)
Marie-Ève Auclair (administratrice: bibliothécaire à la Ville de Montréal-Arrondissement Parc-Extension-Villeray-St-Michel)
Josée Saint-Marseille (administratrice: dirigeante principale de l’information, Agence spatiale canadienne)
Tristan Müller (administrateur: directeur/Direction de la numérisation à Bibliothèque et Archives nationales du Québec)
Maude Larente (administratrice: bibliothécaire à l'école Marie-Clarac)
Isabelle Pilon (vice-présidente: directrice du réseau de bibliothèques, recherche et formation au Centre d'accès à l'information juridique)
Myriam Harvey (déléguée étudiante de l'EBSI).

Absents de la photo:
Sophie April (administratrice: bibliothécaire- Responsable des services publics à la Médiathèque maskoutaine)
Guy Gosselin (président: directeur du service de la bibliothèque à l'École de technologie supérieure)
Vincent Larivière (administrateur: professeur agrégé à l'EBSI et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante) 
Thérèse Mainville-Celso (déléguée étudiante de McGill).
Comité prise de position

Dans le souci de défendre vos intérêts et de participer activement aux débats de l'heure, la CBPQ vient de mettre sur pied le comité prise de position. Avec la force d'une équipe, nous avons l'objectif de bien représenter chaque milieu professionnel. 

Nous tenons à rappeler que la Corporation est là pour vous! Nous vous invitons à nous contacter pour nous signaler des offres d'emploi qui vous semblent réductrices, des articles discriminants notre profession ou toute autre situation méritant notre attention.  


45.1: Bibliothèque & Éducation
Vous pourrez y lire:
- L’edikasyon se lavi : une nouvelle bibliothécaire en mission à Port-au-Prince par Caroline Gadoury
- La Bibliothèque du Cégep de Thetford, une institution à double vocation par Stéphan Garneau; Compte rendu : WILU 2016 par Mylène Pinard]
- Réinventer l’offre de formation documentaire au secondaire par Marie-Hélène Charest et Brigitte Moreau
- La bibliothèque scolaire du XXIe siècle, un modèle en quatre axes par Brigitte Moreau, Élise Ste-Marie et Capucine Voituriez
- La Table de concertation des bibliothécaires scolaires et publics de l’Île de Montréal ou comment jeter de nouvelles bases de concertation par Brigitte Moreau et Nathalie Martin
- Innovations et tendances dans les bibliothèques universitaires par Marie-Claire Barbeau-Sylvestre
- Pour une complémentarité de la bibliothèque scolaire et de la bibliothèque de classe au primaire : synthèse par Claire Baillargeon et Marjolaine Christin
- La bibliothèque scolaire : les défis du XXIe siècle par Marie-Hélène Charest et Claire Baillargeon
- Drones, robots, imprimantes 3D et réalité augmentée : la bibliothèque comme espace d’apprentissage tangible par Gabriel Dumouchel et Aurélien Fiévez
- Littératie informationnelle et sexualité chez les jeunes par Catherine St-Arnaud-Babin et Jean Broughton
- Billet d’humeur / La bibliothèque scolaire au Québec, cette mal-aimée! par Lyne Rajotte


Erratum: Veuillez noter qu'il y a un erratum pour l'article «Réinventer l'offre de formation documentaire au secondaire» signé par Marie-Hélène Charest et Brigitte Moreau. Nous sommes désolés que l'article tel que publié n'ait pas représenté fidèlement la pensée des auteures. Vous trouverez les détails de cet erratum dans le sommaire en ligne dudit numéro.

Pour en savoir plus sur ce numéro, suivez ce lien.



45.2: Bibliothèques – Et si l’on parlait la langue de l’argent? À paraître en 2017
Quels rapports les bibliothèques entretiennent-elles avec le développement, l’économie, le marketing, en un mot l’argent? En novembre, la Table de concertation des bibliothèques québécoises lançait une campagne promotionnelle dans laquelle des personnalités publiques du Québec clament leur amour de l’institution. Cette initiative a été discrètement supportée par la Banque Nationale, qui a généreusement mis à disposition les écrans numériques de ses 423 succursales pour diffuser les 24 témoignages de cette campagne. Ces efforts de promotion sont modestes en comparaison aux différents moyens employés et consacrés à cet effet par d’autres instances culturelles, les musées par exemple. Bien que peu fréquent, ce type d’association avec le secteur privé n’est pas unique dans le milieu des bibliothèques, il n’y a qu’à penser aux clubs de lecture estivaux organisés dans les bibliothèques, soutenus par la Banque TD et cela depuis nombre d’années. Que doit-on penser de ces types de collaborations? Comment pourrait-on les rendre encore plus intéressantes et profitables pour les bibliothèques? Quels types de projets ou d’initiatives de promotion du milieu ou de la profession mériteraient d’être soulignés ou étudiés?.
Bilan de l'année 2016


En cette fin d'année 2016, nous en profitons pour faire le bilan et constater les bons coups de la CBPQ. En voici un bref aperçu:

Relations extérieures

Table conjointe des bibliothécaires et médiateurs des Bibliothèques de Montréal

 
La directrice générale était à la Table conjointe des bibliothécaires et médiateurs des Bibliothèques de Montréal qui a eu lieu le 20 janvier 2016 pour parler de la formation du bibliothécaire.

Salon de l’emploi en sciences de l’information
 
La CBPQ était au rendez-vous du Salon de l’emploi organisé par les étudiants des Universités de Montréal (EBSI) et McGill (SIS) le 18 mars 2016. 

Table permanente de concertation des bibliothèques québécoises
 
Réunis le 13 septembre 2016 à la Grande Bibliothèque, les membres de la Table permanente de concertation des bibliothèques québécoises ont rencontré Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française. C'est la présidente-directrice générale de BAnQ, Christiane Barbe qui préside la Table. Isabelle Pilon, la présidente de la CBPQ siège également à cette Table.

Formation continue

Gestion de projets : La planification et le suivi de projets en milieu documentaire

29 janvier 2016

À la conquête de ses habiletés de leadership
19 février 2016
 
Webinaire: Comment positionner et faire rayonner son service d'information?
8 mars 2016

Webinaire: Les applications mobiles pour gagner en productivité
10 mars 2016

La numérisation : les meilleures pratiques
11 mars 2016

Mieux diffuser notre veille
18 mars 2016

Webinaire: Le Web sémantique et bibliothèque numérique
7 avril 2016

Webinaire : Comment élaborer une stratégie d'implantation de réseaux sociaux pour avoir un impact sur sa communauté?
4 mars 2016

Bien former ses collègues
6 mai 2016

Webinaire: Apprivoiser les outils de veille informationnelle
11 mai 2016

La bibliométrie - Survol des concepts de base de la bibliométrie, des principaux acteurs et des pratiques émergentes en bibliothèque et en recherche institutionnelle
13 mai 2016

Webinaire: Un club de lecture vivant et motivant
15 novembre 2016

Journée de réflexion sur la gestion des données de la recherche (GDR)
21 novembre 2016

Webinaire: L'aide aux lecteurs
30 novembre 2016 
 

Activités sociales

Un nouveau programme d’activités, sous la forme d’événements thématiques où sont présentées de courtes conférences ou formations suivies d'une période d'échanges et de réseautage entre les participants, a été créé cette année.


6 à 8 de la CBPQ avec la Maison de la littérature de Québec

20 avril 2016



Table ronde sur les tendances et innovations en bibliothèques universitaires françaises et québécoises

26 mai 2016



La clientèle adolescente : Espace SODA de la Bibliothèque de Brossard, le Square et le projet de la Bibliothèque Saint-Sulpice de BAnQ

5 octobre 2016


Site Web



L’architecture du site Web a été repensée et d’importantes mises à jour au contenu ont été apportées dans le but de mettre en valeur l’offre de services et faciliter le repérage de l’information.

Congrès annuel


La CBPQ, l’ASTED et la Special Library Association, section de l’est du Canada (SEC-SLA) se sont associés pour organiser la première édition du Congrès des professionnels de l’information qui s’est tenue du 31 octobre au 2 novembre 2016 au Centre Mont-Royal à Montréal. Le thème était Bibliothèques et sociétés en mutation

Prises de position

Lettre adressée à Bernard Barrette, président de la bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda
, suivez ce lien.
 
Lettre adressée à Annabelle Blais, journaliste au Journal de Montréal en réaction à l'article « Trouver un emploi à l’ère des robots », suivez ce lien.
 
Lettre adressée à Helen Kyne, directrice générale de la Bibliothèque des jeunes de Montréal, suivez ce lien.
 
Lettre adressée au directeur général du Musées de la civilisation de Québec (MCQ) contre la fermeture des archives aux MCQ, suivez ce lien

Mémoire pour le renouvellement de la politique culturelle déposé au Ministère de la Culture et Communications du Québec, suivez ce lien.

Revus Argus
 

Trois numéros de la revue Argus ont été publiés au cours de l'année 2016 :

Volume 44, no.2: L'usager au cœur de notre raison d'être
Volume 44, no.3: L'architecture de la bibliothèque
Volume 45, no.1: Bibliothèque et éducation

De nouvelles rubriques se sont ajoutées à la revue, comme les portraits de gestionnaires et des comptes rendus des événements professionnels de la CBPQ.
Campagne de renouvellement d’adhésion

L’hiver marque la période de renouvellement annuelle des adhésions à la CBPQ. Pour continuer à profiter des services et avantages (formations, événements, congrès, rabais corporatifs, etc.), nous vous invitons à renouveler votre adhésion en ligne en suivant ce lien. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le secrétariat de la CBPQ.

Devenez mentor à la CBPQ!

Soyez mentor en partageant vos bons coups, vos connaissances, votre savoir-faire avec un étudiant ou un jeune professionnel membre de la CBPQ. Il s’agit d’une excellente occasion de rencontrer de nouveaux collègues déterminés et motivés. Le mentor est un conseiller et agit à titre personnel. Il n'est donc pas un représentant de son employeur ni un superviseur de travaux scolaires. Le mentor accompagne un étudiant ou un nouveau professionnel en partageant son expérience de travail et son point de vue sur la profession. Agir à titre de mentor, c'est :
  • Partager son expérience
  • Échanger sur le cheminement professionnel
  • Rencontrer de nouveaux collègues
  • Connaître des perspectives différentes et des idées nouvelles
  • Parler d’une profession qui vous tient à cœur
  • Avoir 5 années et plus d’expérience de travail
Pour vous inscrire, vous pouvez compléter ce court formulaire Devenez mentor à la CBPQ.
Québec | Bibliothèque Lucy-Faris: nouvelle bataille politique
Par Richard Demers

Une bataille politique s’est amorcée, à Gatineau, lors de l’étude du budget municipal de 2017, à propos des 9 millions $ réservés aux bibliothèques selon un plan voté en 2014; la bibliothèque du Plateau, pour laquelle on prévoyait dépenser près de 5 millions $, en coûtera plus que le double rendant la somme (21,9 millions) mise en réserve, insuffisante.
Ayant utilisé les termes « enjeu financier » quant au plan pour les bibliothèques Lucy Faris et Guy Sanche, l’administration a avoué que sa réalisation coûterait de 40 à 60 millions $. Un débat houleux entre les élus aurait eu lieu à huis clos peu après.
À un an des élections, l’argent prévu pour le redéploiement des bibliothèques, un projet cher au maire Maxime Pedneaud-Jobin, serait remis en question. On déplore une mauvaise planification dans ce dossier.
Alors que la conseillère, Josée Lacasse, propose qu’on se serve des 9 millions $ à la réalisation d’un projet moins ambitieux, son collègue Mike Dugggan demande qu’on réinvestisse cette somme ailleurs.
Québec | Le labo multimédia pour ados ouvre ses portes à la Grande Bibliothèque
Par Richard Demers

Le Square, un laboratoire de création numérique, destiné aux 13 à 17 ans, est ouvert au public, à la Grande Bibliothèque, depuis le début de novembre.
Équipé d’ordinateurs, d’équipement vidéo, audio et photographique, il permet la réalisation d’activités de robotique, d’infographie et de création de bandes dessinées. On y retrouve aussi une imprimante 3D. En misant sur la technologie, on pense rejoindre plus facilement les intérêts des adolescents.
Benoit Migneault, directeur de la bibliothèque Saint-Sulpice et responsable du projet, rassure que le Square correspond au mandat d’une bibliothèque par la transmission du savoir.
En 2018, le Square déménagera dans la bibliothèque Saint-Sulpice.
Québec |La Maison de la littérature : déjà un an et encore beaucoup à faire découvrir!

 
Par Richard Demers

Issue d’un partenariat entre la ville de Québec et l’institut canadien de Québec, la Maison de la littérature a célébré son 1er anniversaire au cours de l’automne.
Le public était invité à voir, du 20 octobre au 6 novembre, une exposition des maquettes des architectes Sergio Chevales et Stephan Chevalier, responsables de la transformation du temple Wesley en la Maison de la littérature. Leur intention, ont-ils témoigné, était de confronter les espaces religieux et ceux de liberté et de création. Le thème de la « mémoire comme entité active et créative » s’est ajouté dans leur travail par la suite.
Composante de la Bibliothèque de Québec, la Maison de la littérature contient près de 25 000 documents représentant le fonds de l’imaginaire québécois. Elle offre tous les services de bibliothèque.
On y retrouve aussi une scène littéraire, des ateliers de formation, une exposition permanente, un espace d’exposition, des cabinets d’écriture, des salles de réunion, un studio de création et une résidence d’écrivain.


Source
Québec | Communiqué biblio Saint-Bruno 
Par Richard Demers

La bibliothèque de Saint-Bruno-de-Montarville vient d’ouvrir ses portes à ses citoyens à la suite d’un sérieux réaménagement en octobre dernier. Une aire d’accueil conviviale, de nouveaux meubles, une reconfiguration des sections de lecture, une zone pour ados... tout a été fait pour le rayonnement de la bibliothèque qui démontre, selon le maire Martin Murray, la volonté de la ville d’offrir de beaux accès à des installations culturelles et communautaires.
Avec ses 1800 titres de disques compacts et d’audiolivres, ses 95 000 documents accessibles gratuitement, les ressources en ligne, l’heure du conte et des conférences, la bibliothèque est considérée comme un complément à la maison et au milieu de travail selon son directeur Alain Larouche.
La ville adoptera la Déclaration des bibliothèques élaborée par la Table permanente de concertation des bibliothèques québécoises. La campagne Ma bibliothèque, j’y vais encourage les citoyens à profiter de leur bibliothèque.



Source
Québec | Des bibliothèques montréalaises offriront le prêt d’instruments de musique
Par Richard Demers

La ville de Montréal et la Financière Sun Life ont fait l’annonce d’un programme de prêt d’instrument de musique qu’offriront 8 bibliothèques publiques du réseau aux abonnés « adultes (14 ans et plus) ». Ceux-là pourront emprunter un instrument pour 3 semaines avec la possibilité de renouveler le prêt jusqu’à 3 fois.
Afin que le programme débute, la Sun Life a attribué à la ville 108 860 $ et 100 instruments. Jusqu’au 24 décembre, les citoyens sont invités à faire don d’un instrument qu’il n’utilise plus.
Le maire, Denis Coderre, a souligné la contribution des bibliothèques (acteurs dynamiques, visionnaires et innovants) à la culture. Il a ajouté que le programme s’inscrit à l’axe Accès à la culture, aux sports et aux loisirs de la nouvelle Politique de l’enfant. Le groupe Simple Plan, présent au lancement, a ajouté deux guitares à la collection.


Source

 
Québec | REPONSEATOUT.CA, un nouveau service offert par BiblioPresto 
Par Frédérique Gaudin, BiblioPresto

Depuis le 1er septembre 2016, le service québécois de référence virtuelle REPONSEATOUT.CA, coordonné par BIBLIOPRESTO.CA, est une solution numérique offerte à toutes les bibliothèques désirant se joindre aux 10 bibliothèques déjà participantes (14 bibliothèques dès le début de l’année 2017).
REPONSEATOUT.CA est un service de questions-réponses en ligne proposé par une communauté de bibliothèques québécoises permettant à tous de communiquer gratuitement et en tout temps avec le personnel de sa bibliothèque.
Une base de connaissances partagée par toutes les bibliothèques permet de stocker des réponses rédigées à l’avance aux questions courantes, ainsi que de disposer de documents (questions-réponses sur des sujets précis, suggestions de lecture, guides d’utilisation de ressources numériques, etc.) garantissant la transmission de réponses fiables, complètes et rapides. Dans les prochains mois, le volet « suggestions de lecture » de REPONSEATOUT.CA prendra de l’ampleur notamment grâce à l’intégration d’un outil de recommandation.
REPONSEATOUT.CA est une ressource en ligne en constante évolution et optimisée par BIBLIOPRESTO.CA. En se joignant aux institutions déjà membres, les bibliothèques participent à un projet collaboratif national leur permettant de se distinguer dans le domaine des services à distance.

Plus d’information sur www.reponseatout.ca.

 
Canada | Valoriser le patrimoine documentaire : un protocole d'entente entre l'EBSI et Bibliothèque et Archives Canada est signé
Par Christian Lacroix
 
Les deux institutions mettront sur pied un comité de coordination afin de veiller à la mise en œuvre efficace des activités découlant de cette entente et de discuter de projets potentiels. Ces derniers comprendront, entre autres, un programme de placement étudiant, des ateliers et des formations diverses. Clément Arsenault, directeur de l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information, sera le représentant de l'Université de Montréal à ce comité.
L'entente, d'une durée de cinq ans, entre en vigueur le 11 novembre 2016.

Source
Monde | Communiqué AIFBD (appel aux communications) français et anglais
Par Christian Lacroix

“Le Quatrième Congrès mondial de l’Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes aura lieu les 16 et 17 août 2017 à Sierre, dans le Canton de Valais en Suisse, avec l’appui de la Section Préservation et Conservation de l’IFLA et de la médiathèque Valais.
Le thème du congrès, Les nouveaux enjeux de la conservation du patrimoine documentaire, a été choisi en mémoire de Madame Danielle Mincio, présidente de l’AIFBD élue en 2014 et décédée en cours de mandat.
Les personnes intéressées à soumettre une proposition de communication doivent le faire avant le 20 décembre 2016.”


Source
Monde | A Path Forward: How Libraries Support Refugee Children
Par Christian Lacroix

Un article extrêmement intéressant se retrouve dans le numéro de novembre du School Library Journal. On y présente quelques bibliothèques publiques aux États-Unis offrant des services exceptionnels aux enfants réfugiés.

Source
Monde | Pourquoi il faut résister à la taxation des lectures publiques et des Heures du Conte en bibliothèque
Par Christian Lacroix

“Il y a déjà eu plusieurs alertes ces dernières années à ce sujet, mais la menace semble à présent en passe de se concrétiser. Le site de la Gazette des Communes publie cette semaine un article dans lequel on apprend que la SCELF (Société Civile des Editeurs de Langue Française) souhaite mettre en place un barème pour soumettre les bibliothèques à redevance lorsqu’elles organisent des lectures publiques d’oeuvres protégées par le droit d’auteur. Après un premier courrier envoyé aux mairies qui a servi de coup de semonce, la SCELF va rencontrer l’Association des Bibliothécaires de France la semaine prochaine pour discuter de ces nouvelles orientations.
Parmi les animations en bibliothèque qui pourraient être soumises à redevance, on trouve les Heures du Conte, ces séances que les bibliothécaires organisent, souvent avec des parents, pour faire la lecture de livres aux enfants. En 2014, une première alerte avait déjà eu lieu à ce sujet et le collectif SavoirsCom1 s’était mobilisé pour réclamer le maintien de la gratuité et de la liberté d’organisation de telles activités.”


Source
Monde | Pour la Cour de justice de l’UE, le prêt d’ebooks en bibliothèque est assimilable au prêt en format papier
Par Christian Lacroix

“Les conclusions de la Cour montrent qu’il n’existe aucun motif permettant d’exclure les ebooks du champ d’application des directives concernant le prêt de livres papier. Elle ajoute que le modèle one copy, one user est effectivement juste pour la redistribution des droits et respecte ses directives concernant les bibliothèques.
L’institution a donc officiellement rapproché les livres numériques de leurs versions physiques pour les bibliothèques. En France, cette décision ne plaît guère aux Syndicat National de l’Edition (SNE), qui explique : « considérer que le prêt numérique est la même chose qu’un prêt physique est quelque chose qui ne tient pas compte des réalités et des conséquences que cela peut avoir. »”


Source
Monde | Durango Public Library offers reading recommendations based on tattoos
Par Christian Lacroix

Voici une idée géniale et rafraîchissante: offrir des suggestions de lecture suite à l’observation des tatouages des usagers! Une initiative de la bibliothèque publique de Durango, située au sud de l’État du Colorado, aux États-Unis.

Source
Éducation et formation | Le bibliothécaire, héros des temps modernes
Par Louise Struthers

Un regard teinté d’humour sur l’évolution du travail des bibliothécaires qui se sont adaptés au fil du temps aux évolutions technologiques et à leur réussite à gérer non seulement des documents imprimés, mais aussi des livres numériques, des CD, DVD, pages web, de multiples comptes de réseaux sociaux, Facebook, et autres.

Source
Éducation et formation | Payants, ces lieux gratuits!
Par Louise Struthers

Premières institutions de l’économie du partage, les bibliothèques jouent un rôle économique important selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Comment ? En encourageant l’éducation, gratuite. C’est autour de cette idée que s’est récemment lancée une campagne publicitaire pour faire reconnaître le rôle de levier économique que jouent les bibliothèques dans la société. La campagne reçoit l’appui de Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale, et Martin Carrier, chef du studio de jeux de Warner Brothers à Montréal. Selon Christiane Barbe, présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, « au Québec, la population compte 32 % d’abonnés à une bibliothèque : aux États-Unis, c’est 54 %, en Ontario et en Colombie-Britannique, plus de 40 %. » La campagne vient en appui, via les réseaux sociaux, à la démarche entreprise par le ministre de l’éducation autour d’une déclaration commune des bibliothèques sur leur importance dans la société et vise à éveiller la population à l’existence même des bibliothèques et aux services qu’elles offrent.

Source
Éducation et formation | Librarianship and Democracy: Creating an Informed Citizenry
Par Louise Struthers

Un blogue qui défend le besoin d’augmenter le nombre de bibliothécaires dans les bibliothèques aux États-Unis afin d’accroître la littératie informationnelle de la population, un prérequis, selon l’auteur, pour une citoyenneté et une démocratie éclairée.

Source
Éducation et formation | “122 Things” you will be able to do in the library of the future that you can’t do today
Par Louise Struthers

L’avènement du numérique entraîne une multiplication des moyens permettant d’interagir avec l’information. Il en résulte un changement dans ce que les bibliothèques peuvent offrir à leur communauté en terme d’activités et de services. La clé pour assurer la constante évolution des bibliothèques réside dans la capacité à sortir des sentiers battus et à revoir le rôle de cette institution. L’article présente une liste d’idées auxquelles réfléchir dans le développement de la bibliothèque de demain. La liste se décline en plusieurs catégories portant sur, entre autres, la nature-même de la bibliothèque du futur, les types de recherche, les espaces de création, l’impression 3D, les intelligences artificielles, etc.

Source
Éducation et formation | La motivation en lecture durant l’enfance et le rendement dans la langue d’enseignement à 15 ans
Par Louise Struthers

Cette étude s’appuie sur les données de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ELDEQ 1998- 2015), menée par l’Institut de la statistique du Québec avec la collaboration de différents partenaires. L’objectif principal est de comprendre les facteurs qui, pendant la petite enfance, conduisent au succès ou à l’échec lors du passage dans le système scolaire. Ce texte commente les résultats par rapport à différents aspects liés à la lecture chez les jeunes francophones âgés de 15 ans, dont la motivation durant l’enfance, les différences entre garçons et filles, la scolarité de la mère, le niveau de revenu du ménage.

Source
Éducation et formation | Une trentaine d'auteurs québécois sont attendus au Salon du livre jeunesse de l'école Jacques-Rocheleau
Par Louise Struthers
 
Les 30 novembre et 1er décembre dernier, dans le cadre de son 7e salon du livre, l’école Jacques-Rocheleau, une école primaire située à Saint-Basile-le-Grand en Montérégie, a accueilli une trentaine d’auteurs québécois. Le directeur de l’école estime qu’il s’agit du plus grand rassemblement d’auteurs dans un salon du livre en milieu scolaire. Ce sont les bienfaits liés à la lecture chez les enfants qui motive l’école à tenir cet événement.

Source
Architecture et aménagement  | De bibliothèque à bibli "high-tech" : les élèves de l'école secondaire Charles Gravel ouvrent les portes de leur nouvel environnement!
Par Ekaterina Valkova

Désirant adapter leur bibliothèque aux réalités du monde de l'éducation, élèves et enseignants de l'école secondaire ‘Charles Gravel’ ont initié un projet de modernisation de 200 000 dollars auquel se sont ralliés d'importants partenaires financiers. En ajout à un investissement de 130 000 dollars provenant de la Commission scolaire Rives-du-Saguenay et de l'école ‘Charles Gravel’, deux importants piliers ont offert leur support : la caisse Desjardins de la Rive-Nord du Saguenay (contribution de 50 000 dollars), et La Fondation Maurice Tanguay (un don de 20 000 dollars en ameublement). La nouvelle bibliothèque offre une panoplie de commodités technologiques et des espaces capables de répondre autant aux besoins académiques que culturels, en faisant de cette bibliothèque un endroit confortable et chaleureux.

Source
Architecture et aménagement | Une bibliothèque de rêve et une cour de récréation verte à l'école Saint-Mathieu
Par Ekaterina Valkova

Les élèves de l'école de Saint-Mathieu, commission scolaire Harricana à Amos, bénéficient de deux installations rénovées: une bibliothèque et une cour de récréation. Des améliorations locatives ont été réalisées au coût de 119 000 $ financées principalement par une entente tripartite entre le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, la commission scolaire et la municipalité. Des rénovations ont été effectuées dans un souci de récupération, de réutilisation et de réparation portant le coût total à 21 000 $. La concrétisation de ces projets revient aussi à la communauté éducative avec l'apport d'importants revenus de commandite et la tenue d'activités de financement : un « lecturothon » a été organisé, ainsi qu'un souper spaghetti. Très attrayante grâce à son castelet géant et sa murale, la nouvelle bibliothèque invite au plaisir de lire.

Source
Architecture et aménagement | Une nouvelle bibliothèque à la page
Par Ekaterina Valkova

Plus lumineuse, chaleureuse et technologique qu'auparavant, la bibliothèque municipale ‘Paul-O.-Trépanier’ (nommé d’après l’ex-maire de la ville) a ouvert ses portes à Granby, au terme d'un projet de rénovation d’une durée de cinq mois, au coût de 2,3 millions $. Le nombre de pieds carrés n’a pas changé, mais ils ont été bien rentabilisés pour que les lieux semblent plus grands. Les bureaux administratifs ont été relocalisées, et ce nouvel espace dégagé, maintenant occupé par du rayonnage, permet de remarquer davantage la terrasse extérieure qui n'était pas mise en valeur auparavant. La nouvelle façade vitrée, marquée de citations, laisse entrer plus de lumière. Parmi les nouveautés, un petit espace bistro a été aménagé. Il est possible d'y boire un café en consultant les journaux du jour ou une des tablettes qui peuvent être empruntées sur place. De nouvelles tables électrifiées ont été ajoutées pour permettre l’utilisation des ordinateurs portables. Une chute intelligente sera accessible de 7 h à minuit, et de deux bornes auto-prêts ont été installés. Afin d’augmenter le nombre de prêts, la direction a conclu des ententes avec des organismes et des écoles. Un fait divers : le sarcophage romain qui trône dans le hall de la bibliothèque sera sujet à une étude par une professeure italienne pour jeter de la lumière sur cette œuvre unique.

Source
Architecture et aménagement | Year in Architecture 2016: Open for Business
Par Ekaterina Valkova

Le concept ouvert est le principe de base dans le design de la plupart des bibliothèques sélectionnées pour les meilleures constructions de l’année. Les architectes des 105 projets majeurs complétés entre juin 2015 et juin 2016 se sont inspirés de l’expérience usager pour ce qui est de l’accès, la lumière naturelle, la facilité de l’utilisation de la collection, mais ils ont aussi pris en considération les besoins et le potentiel de développement. Les éléments toujours employés sont les vitrages, les grands espaces, les espaces de travail en groupe : tous ce qu’invite à la coopération et le partage. Dans la liste des bibliothèques académiques et publiques décrites, on retrouve aussi la Bibliothèque Desjardins de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Source
Culture et histoire | Et si on se faisait un « jólabókaflóð »* chez nous?
Par Ekaterina Valkova

La maison d’édition québécoise La Peuplade a provoqué un enthousiasme sur les réseaux sociaux avec le partage d’une tradition islandaise qui consiste à offrir à ses proches un livre le soir du 24 décembre, et à passer la nuit de Noël à lire. Cette tradition est née au terme de la Seconde Guerre mondiale. L’Islande est le pays qui compte le plus grand nombre de livres publiés par tête au monde : 5 pour 1000 habitants (contre 2 à 2,5 dans les autres pays scandinaves). Le tirage moyen d’un ouvrage y est de 1000 exemplaires – ce qui aux États-Unis équivaudrait à un million. La fièvre littéraire atteint son climax à la fin de l’année, le livre étant le cadeau de Noël le plus répandu.
 
Design et web | Vingt ans d’archivage du Web : les coulisses d’un projet titanesque
Par Ekaterina Valkova

L’idée d’archivage du Web appartient à l’américain Brewster Kahle qui lance son projet ‘Internet Archive’ en 1996. D’autres bibliothèques ont emboîté le pas : la bibliothèque nationale de France (BNF) a archivé 668 Téraoctets (26 milliards de fichiers) pour vingt ans; les bibliothèques de Suède et d’Australie, ainsi que l’Institut national de l’audiovisuel (France) se lancent dans des projets d’archivage du Web. Il y a deux techniques de collecte de site-web : la BNF prend une photographie du Web français une fois par an, mais aussi fait des ‘collectes d’urgence’, ou collecte ciblée sur des sites thématiques. Il existe des différences entre l’usage de l’Archive aux États-Unis et en France, dictées par le code du patrimoine et les droits d’auteur : l’outil ‘Wayback Machine’ de ‘Internet Archive’ américaine permet à tout internaute de parcourir les vastes archives, tandis que les français conservent leur collection, et il faut se rendre dans la BNF ou dans les autres bibliothèques autorisées pour accéder aux pages-web archivées. En 2003, BNF et Brewster Khale, ont envisagé ensemble de lancer un consortium international pour regrouper les institutions d’archivage du Web. Le plus gros défie reste de convaincre les pays qui ne font pas d’archivage de s’intéresser au projet.
 
Mention de droits d'auteur: CBPQ 2016, Tous droits réservés.