Copy
Newsletter n°5 de Cheetah For Ever
Voir ce courriel dans votre navigateur

Cheetah For Ever

newsletter Nº 5

De juillet à septembre 2016
 

Les guépardeaux nouveaux sont arrivés...

Site de Cheetah For Ever
Facebook Cheetah For Ever

Edito


Tout le monde l'attendait : la naissance de la nouvelle portée de Malaïka est arrivée !

Après une période d'un mois cachés dans le bush à Rhino ridge, les petits de Malaïka ont pu enfin être observés par nos scouts fin juillet.

La petite famille s'est dirigée alors jusque dans le sud de la réserve où elle est actuellement.

 
Crédit photo Olivier Delaere

Les petits guépards peuvent désormais compter sur quatre brigadiers dans deux Suzuki pour les surveiller et les voir grandir… 

La célèbre Malaïka et ses deux nouveaux petits 

Nos protégés...

Guépardes surveillées de juillet 2015 à septembre 2016

- Malaïka, fille de Kike, née fin 2007
- Imani, fille d'Amani, née en 2012
- Musiera (alias Rani), fille de Shakira, née en 2008
- Nora (alias Nolari), fille de Narasha, née en avril 2012

Leurs petits

Fin septembre :
- les deux jeunes adultes de Malaïka, Malkia et Malik ont 2 ans et 3 mois, ils sont désormais indépendants
- la nouvelle portée de Malaïka a 3 mois et demi
- Les trois jeunes d'Imani ont 16 mois et leur mère les a laissés attendant une nouvelle portée
- Musiara a trois jeunes de 16 mois 
- Nora a un jeune de 14 mois
Sur le terrain... 

Les guépardes

Malaïka surveillée depuis un mois par les brigadiers, est extrêmement discrète depuis quelques jours. Le 14 juillet, ils la retrouvent enfin : sa taille élancée retrouvée et ses mamelles gonflées ne mentent pas : il doit y avoir des petits dissimulés quelque part. Nos brigadiers William et Edward trouvent rapidement la localisation de sa cachette dans une partie très buissonneuse de Rhino Ridge. Ils commencent alors à la surveiller. Pendant de longs jours, ils ne voient de la famille que la nouvelle mère lorsqu'elle sort pour chasser. Elle ne regagne sa cachette qu'une fois parfaitement nettoyée et débarrassée de toute odeur liée à ses proies, afin de ne pas risquer de mener ou attirer hyènes ou lions vers le nid où l'attend sa progéniture.
Puis après deux semaines, l'attitude de Malaïka change : à peine la chasse terminée et ses proies dévorées, elle retourne précipitamment au nid : sans doute les petits commencent-ils à être trop mobiles pour rester seuls. Et en effet, c'est avec 3 petits que Malaïka sort de sa cachette le 28 juillet.


En rejoignant la famille au matin du 1er août, nos brigadiers ne trouvent que deux petits avec Malaïka, dont un semble blessé et boîte. Un énorme troupeau de buffles est encore à proximité de l’endroit où les brigadiers ont laissé la famille la veille, et l'herbe et les buissons piétinés laissent deviner ce qui s’est passé. 

Heureusement, les blessures du petit ne l'empêchent pas de suivre sa mère. Il se remet rapidement, ce qui permet à la famille de s’éloigner du lieu du drame et même de parcourir de bien longues distances pour les petites pattes des deux chatons. Le 7 août, la famille réussit à traverser la rivière Talek, non sans mal, même si cette dernière est assez basse à cette saison : l’un des petits prend alors bien involontairement son premier bain en tombant dans un trou d'eau boueuse. Les piaillements stridents du petit, qui n'arrive pas à reprendre pied, alertent Malaïka qui accourt pour le tirer de ce mauvais pas ; un de nos adhérents, Olivier, est là pour immortaliser le sauvetage du petit par maman Malaïka !

Le 15 août, la famille retraverse la Talek pour s’éloigner d’une troupe de lions. Mais le 22 août, ce sont des gueules d’une dizaine de hyènes tenaces que les brigadiers de Cheetah For Ever sauvent la famille, et ce à deux reprises.
Malaïka a repéré des hyènes en maraude

Après ces débuts trépidants, Malaïka et la petite famille se dirige vers le sud de la réserve dès le début du mois de septembre qui dans l'ensemble sera assez calme. Ses petits (un mâle et une femelle) grandissent bien. Malaïka chasse de plus en plus et déplace la petite famille au gré des dangers qu'elle repère et des proies disponibles.  

Les brigadiers croisent de temps en temps Mfalme (Malik) et Malkia, les deux jeunes guépards de la précédente portée de Malaïka devenus adultes, et qui vivent chacun de leur côté, une indépendance prospère.
Malkia, fille de deux ans de Malaïka

Pendant ce temps, Musiara continue de s’occuper des ses trois adolescents, tandis qu’Imani, elle, a laissé livrés à eux-mêmes depuis la fin du mois d’août et de façon un peu prématurée ses trois adolescents de 15 mois, signe d’une grossesse avérée et d’une mise bas prochaine. Fin septembre, son embonpoint ne lui permet plus de chasser que de petites proies, et elle devient de plus en plus discrète. 

Une autre guéparde est réapparue dans le Mara le 29 septembre : Miyale, est accompagnée d’un seul petit alors qu'elle aurait été vue initialement avec une portée de cinq petits.

Les équipes
L’équipe de Cheetah For Ever s’est agrandie cet été. Deux nouveaux brigadiers, Dickson Morompi et Jonathan Sengeny sont venus rejoindre Edward Saitolok et William Naabala qui les ont formés pendant le mois de septembre. Nous souhaitons la bienvenue à ces deux nouveaux anges-gardiens !
Outre tenter de protéger les mères guépards et leurs petits des attaques d’autres prédateurs, nos scouts jouent un rôle essentiel dans la régulation de l’afflux de voitures de touristes qui viennent voir les mamans et leurs petits, et notamment Malaïka qui est l'attraction de ces derniers mois.
Les scouts en action, contenant les véhicules de tourisme à distance de Malaïka et ses petits 

Grâce au soutien de la Fondation Brigitte Bardot, une seconde Suzuki Maruti Gypsy a été acquise et est arrivée à Mara au mois de septembre. Comme la première suzuki, elle n'a pour l'instant que le logo de Cheetah For Ever, mais devrait être customisée avec celui de la Fondation Brigitte Bardot (et la première Suzuki avec celui de Beauval Nature) dès que l'imprimeur kenyan aura solutionné ses problèmes… d'impression !

Ils nous soutiennent

Les propriétaires du Matira camp, Monika Braun et Antony Tira, nous soutiennent activement en offrant très généreusement gîte et couvert à nos scouts. La localisation de ce camp, situé au cœur même du Mara, évite à nos scouts un long trajet pour rejoindre leurs protégés quand ceux-ci sont dans sud de la réserve. 
 
Par deux fois, nos deux brigadiers William et Edward ont sauvé les deux petits de la nouvelle portée de Malaïka. L'équipe s'est renforcée avec l'arrivée de deux nouveaux scouts formés par Edward et William. Les deux Suzuki sont maintenant sur le terrain.


Pendant ce temps, en France…

Nous remercions le zoo des 3 Vallées, situé à Montredon-Labessonnié dans le Tarn, pour leur don venant concrétiser la convention de partenariat signée en début d'année.

Après la durée d'attente légale, notre demande de rescrit fiscal, déposée en janvier 2016, n’ayant pas été rejetée, est considérée comme acceptée. Cheetah For Ever est donc désormais une association reconnue d'intérêt général.
Concrètement, Cheetah For Ever peut remettre à ses donateurs ou adhérents un reçu fiscal pour tous les dons effectués en 2016. En 2017, le donateur pourra joindre ce reçu fiscal à sa déclaration de revenus 2016 pour bénéficier d’une réduction d’impôts de 66% du montant du don, dans la limite de 20% de son revenu imposable.
Les versements effectués par une entreprise peuvent également faire l’objet d’une réduction d’impôts, pour un montant de 60% du don et dans la limite de 5 pour mille du chiffres d’affaires de l’entreprise (voir article 238 bis du Code Général des Impôts).
Les dons en nature, à condition qu'ils ne fassent l'objet d'aucune contrepartie, donnent également lieu à la délivrance d'un reçu fiscal (sous réserve de pouvoir prouver la valeur de l'objet dont on a fait don).

Nos brigadiers n'ayant qu'un zoom d'entrée de gamme, et des focales trop courtes pour réaliser de bons clichés des guépards qu'ils surveillent, nous avons fait appel début septembre à la générosité de nos adhérents photographes. Appel entendu : un grand merci à François et Marthe Mahler, qui font don d’un 100-400mm f4.5-5.6 Canon, ce qui va permettre aux scouts de réaliser de vraies photos pros ! 

Le stand Cheetah For Ever au festival de Montier en Der
Bernard Thomas de la société CANON France remet deux kits photo pour les brigadiers sur le terrain


Soutiens et initiatives de nos adhérents

Lors de l'exposition de Frédéric Lesné en avril à la ferme de Bressieux à Bassens (Savoie), trois personnes ont acheté des cadres lumineux au profit de l'association. Un grand merci à tous les trois et à Frédéric !


La suite du livre "Douma", livre qui a rencontré un franc succès, est en préparation grâce à l'engagement, à l'énergie et à l'efficacité de notre amie et membre Christine Pigeotte-Closset. Il s'agit de "Tembo" à la découverte de la vie, merveilleusement réalisé et conté par les enfants de l'IME et les adultes de l'APEI de Saint Amand–Montrond.  Il sera vendu au profit de l'association Cheetah For Ever lors de l'exposition de Tony Crocetta au Festival de Montier en Der.

Les mots de Tony : "Peut-on imaginer plus fort symbole que l'éléphant pour exprimer la vie sauvage du continent africain ? Une vie sauvage parquée sur des territoires chaque jour plus réduits ; une vie sauvage malade de l'homme, étouffée, malmenée, chassée, braconnée, assassinée. Bien malgré lui, l'éléphant, le Babar de notre enfance, est porteur de la voix d'une nature qui succombe. 
Des enfants et adultes en situation de handicap l'ont choisi pour porter leur message. A travers les péripéties d'un éléphanteau qui découvre la savane et ses multiples dangers, ils content l'univers fantasmé d'un monde cruel, originel mais peut-être pas éternel. 
Tembo, le héros du livre, au soir de sa vie, devenu sage, nous dit l'urgence de respecter, protéger, sauvegarder le monde où il vit, ce monde où nous vivons aussi.
Dans la droite lignée d'un premier travail qui connut un vif succès, les aventures de Douma, jeune guépardeau qui ne voulait pas que son espèce disparaisse, Tembo à la découverte de la vie nous délivre une formidable lueur d'espoir : avec leur motivation sans borne et leur sensibilité exacerbée, les auteurs nous disent que chacun de nous peut agir.
Les fonds récoltés, issus de la vente du livre seront offerts à l'association Cheetah For Ever. Elle lutte efficacement, directement sur le terrain, pour sauvegarder les derniers guépards, une quarantaine tout au plus, qui survivent encore dans la réserve nationale du Masai-Mara au Kenya ! Des brigades massaïs surveillent, jour et nuit, les mères en charge de petits pour limiter la mortalité anormalement élevée des guépardeaux, soumis à la prédation, la destruction, le dérangement et le trafic !
C'est ce noble combat que les auteurs de Tembo ont choisi ! Ils vous invitent à vous y engager à votre tour, nous en savons l'urgence. Car j'ai le sentiment intime que si nous perdons la bataille du guépard, alors, au bout du compte, nous ne sauverons rien...".

L'association Cheetah For Ever compte aujourd'hui 239 adhérents que nous remercions pour leur confiance et leur soutien, et a recueilli environ 100 000 euros de dons. 

Nous remercions également les 2581 facebookien(ne)s qui suivent notre page Facebook et partagent nos publications afin de faire connaître notre programme et nos actions.

Un grand
MERCI pour les guépards !


Et bientôt...

Cheetah For Ever sera présente à la 20ème édition du Festival de photo animalière et de Nature à Montier en Der (en Champagne) du 17 au 20 novembre 2016 sur le stand de l'exposition de Tony Crocetta. 
A cette occasion, les mini-cubs (bébés guépards… mais pas que…) seront présents sur le stand les 19 et 20 novembre. L’intégralité du montant de leur vente se fait au profit de notre association.




 
Plus d'infos sur cheetahforever.org
Partagez
Tweetez
Envoyez
Copyright © Cheetah For Ever 2016, All rights reserved.


contact@cheetahforever.org

 
Désinscription de cette liste


Email Marketing Powered by Mailchimp