Copy
La première newsletter de la Fondation des Femmes
View this email in your browser
Nous sommes très heureux.se.s de vous adresser la toute première édition de la newsletter de la Fondation des Femmes. Elle vous sera envoyée chaque 8 du mois, afin de vous tenir informé.e.s de nos actualités, de nos engagements mais également pour mettre en lumière des projets qui nous tiennent à coeur. Bonne lecture !
Reportage vidéo : la Fondation des Femmes agit grâce à vos dons !
Le FIT- une femme un toit - est un centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour jeunes femmes victimes de violences sur Paris. Il accueille 60 jeunes femmes entre 18 et 25 ans. Fin 2015, un feu s’est déclaré au 6ème étage, détruisant certaines chambres et endommageant les chambres voisines. La Fondation des Femmes a lancé une collecte qui a permis de récolter 7500€ pour le FIT.
Soutenez-nous
Les chiffres pour comprendre : femmes, santé et précarité.
Ces  chiffres montrent une vulnérabilité importante des femmes en situation de précarité, et une insuffisance des solutions spécifiques d’hébergement, de soins et de protection.
L'initiative du mois : la Fondation agit pour la santé de toutes les femmes.
Dans la rue aussi existent des inégalités entre femmes et hommes. Les femmes sont plus exposées aux violences, en particulier sexuelles, et au mépris de la société. Résultat: pour s'en protéger, elles se rendent invisibles et s'isolent. Lorsque l'on sait qu'aujourd'hui, 2 SDF sur 5 sont des femmes, le financement d'actions spécifiques telles que l'hébergement, le soutien psychologique ou le suivi en terme de santé sexuelle et reproductive est essentiel. Les associations qui oeuvrent en faveur de la santé des femmes les plus précaires sont peu nombreuses mais possèdent une expertise inestimable. La Fondation les soutient.

L'association pour le développement de la santé des femmes (ADSF) a été crée en 2001 afin d'apporter aux femmes précaires des soins spécifiques liés à leur situation de fragilité et d'isolement. En Ile-de-France l'association organise notamment des maraudes auprès des femmes SDF afin d'évaluer leur état de santé et de les réorienter vers les services de soins de proximité si nécessaire. La trentaine de travailleurs de santé bénévoles qui se déplace deux fois par semaine dans des campements, hôtels sociaux et squats afin de rencontrer ces femmes est d'autant plus indispensable . 
En savoir plus sur l'ADSF 

Des collectes de produit d'hygiène commencent timidement à être organisées pour soutenir le travail des associations. Ainsi, le Fonds Lecordier a organisé en février dernier une collecte de produits à la Sorbonne (voir ici). Ce fonds, créé par 3 soeurs (retrouvez l'interview d'Agnes Lecordier sur notre site ) finance des actions pour améliorer le quotidien des femmes sans-abris ainsi que leur santé.

Face à l'explosion du nombre de femmes sans abris, la Fondation des Femmes agit : elle organisera une collecte le 11 mai au matin à la Mairie de Paris au bénéfice de la Maison des Femmes de Paris, qui a un accueil de jour. Mi-mai, elle lancera une collecte de crowdfunding pour soutenir les associations. Tenez-vous prêt-es !
Soutenez-nous
Le portrait du mois: Alexandra Duthe, Gynécologues Sans Frontières.

Bonjour Alexandra, qui êtes vous et d’où vient votre engagement?

Je m’appelle Alexandra Duthe, je suis sage femme hospitalière depuis 13 ans dans le Pas de Calais en milieu rural, et infirmière sapeur pompier volontaire. Je me suis investie dans le milieu associatif depuis très jeune par l’intermédiaire de mes parents qui m’ont inculqué des valeurs d’entraide et d’humanité.


Qu’est-ce que Gynécologues Sans Frontières ? A quels besoins répondez-vous?

Gynécologues Sans Frontières a été créée en 1995, cette ONG a pour but de promouvoir la santé des femmes tant sur le plan médical que sur le plan psychologique ou social et vise à respecter la dignité humaine.

GSF intervient dans des pays et des secteurs où les infrastructures sont insuffisantes, voire inaccessibles. Les problèmes abordés concernent ainsi la périnatalité, les souffrances médicales, les violences conjugales ou sexuelles, la discrimination de toute sorte ou encore le statut des femmes au sein de la société.

Découvrez la suite de l'interview d'Alexandra Duthe sur notre site

L'action du mois : la Commission Juridique de la Fondation des Femme engagée sur le "revenge porn"

Le vendredi 29 avril 2016, dans le cadre des discussions en première lecture sur le Projet de loi pour une République Numérique, le Sénat a adopté deux amendements favorisant la lutte contre le cyber-harcèlement et le cyber-sexisme et la pénalisation du revenge porn (vengeances pornographiques).Un collectif de 16 organisations qui défendent les droits des femmes, se sont félicitées que la plupart de leurs propositions visant à mieux définir et mieux combattre le revenge porn aient été entendues par les sénateurs-rices et la Ministre Axelle Lemaire.

La commission juridique de la Fondation a contribué à faire entendre les revendications des associations en participant à l'analyse juridique et à la rédaction d'amendements pour le pasage au Sénat du texte de loi.  Lire la suite sur notre site

Soutenez-nous
Les 4 actus qu'il ne fallait pas maquer en avril...

1. En France, la loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel adoptée. 
 En savoir plus 

2. En Argentine et en Pologne, des centaines d’organisations de défense des droits des femmes se mobilisent pour le droit à l’avortement. En savoir plus 

 3. Juliette Binoche et Jessica Chastain créent une société de production féministe à but non lucratif : We dot it together.
En savoir plus 

4. Florence Hardouin élue au comité exécutif de l’UEFA. Une place est dédiée aux femmes au comité exécutif de l’UEFA et c’est elle qui a été élue le 4 mai.  En savoir plus 
Copyright © 2016 Fondation des Femmes, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list