Copy
20 janvier 2019                                Voir ce courriel dans votre navigateur                                   

Bases de données

Rappel: Pour des raisons de sécurité, les mots de passe des bases de données BMS2000 et PRDH changent fréquemment. Si vous rencontrez des difficultés pour vous connecter, veuillez vérifier les mots de passe sur la page Bases de données sur notre site Web pour vous assurer d’avoir le bon.
Webinaires

 

The American Occupation of Montreal 1775-76

 

Date et l'heure : jeudi, 24 janvier 2019 - 19:00 HNE

Présenté par :  Mark Gallop

Langue : en anglais

L'armée continentale a marché vers le nord au début de la révolution avec l'espoir erroné que la population locale puisse être gagnée à la cause des rebelles. Les Montréalais n'étaient pas aussi facilement convaincus. Mark Gallop se penche sur certains des lieux et des personnages fascinants impliqués dans le conflit, notamment les Canadiens qui ont soutenu le camp américain et qui ont donc dû se réfugier pour finalement s'établir dans l'État de New York après la guerre.

Orientation pour les nouveaux membres

 


Date et l'heure : Lundi, 4 février 2019 - 19:00 HNE

Présenté par : Johanne Gervais

Ce webinaire est prévu pour le premier lundi de chaque mois. Rejoignez-nous pour vous aider à vous familiariser avec toutes les fonctionnalités de votre nouvelle société.

Écrire l'histoire de ses ancêtres

Date et l'heure : Mercredi, 13 février 2019 - 19:00 HNE


Présenté par : Sandra McHugh et Genealogy Ensemble

Inspirations, conseils, trucs et astuces : tout ce qu'il faut pour tracer les pas de ses ancêtres et écrire leurs histoires.

Nous sommes en train de créer notre calendrier de webinaires 2019. Si vous avez un sujet d'intérêt ou si vous souhaitez donner un webinaire, merci de nous le faire savoir !

N'oubliez pas de consulter notre menu Webinaires enregistrés sur notre site Web pour trouver tous les webinaires enregistrés.
Liens de ressource
Général

Nous avons ajouté quelques nouveaux liens intéressants à cette section de notre page Liens de ressource et nous avons également restructuré certaines des informations existantes sous de nouvelles rubriques telles que : Nécrologies, Recherche métisse et Recherche en France. Pour trouver la section Général, allez dans le menu principal Ressources et cliquez sur Liens de ressource. Ensuite, faites défiler vers le bas où vous trouverez l'en-tête de Général. La liste ci-dessous répertorie les liens de ressources qui n’entrent pas dans l’une des 17 régions administratives du Québec.
 
Ce qui suit sont des liens récemment ajoutés :

Acadienne
  • La Coalition des organisations acadiennes du Québec
  • L'information suivante provient du site Web « A Canadian Family First Nations, French Canadians & Acadians ». Depuis Shippagan, N.B. et Caraquet, N.B. sont juste de l'autre côté de la baie des Chaleurs de la péninsule gaspésienne, plusieurs de nos ancêtres franco-canadiens ont peut-être voyagé à la recherche de travail. Par conséquent, il vaut la peine de chercher dans ces régions si vous ne pouvez pas leur trouver des documents d’état civil au Québec.
    • Familles pionnières de Shippegan, Nouveau-Brunswick
    • Familles pionnières de Caraquet, Nouveau-Brunswick
 

Baptêmes, Mariages, Décès
 
  • Registre de baptême méthodiste wesleyen
Cette ressource fournit un tableau alphabétique des liens de nom de famille dans les pages du registre baptismal méthodiste wesleyen pour l'ensemble du Canada.


Recherche en France
  • Archives de France
  • Archives nationales d'outre-mer
  • France GenWeb
 Métis

Autochtone - Premières nations - Métis [Extraits du mariage au Canada] 
 
Divers
  • Métiers en Nouvelle-France (Une liste de professions et de métiers français traduits en anglais de Lucie LeBlanc Consentino et Acadian & French Canadian Ancestral Home)
  • Pionniers de l'Oregon - Canadiens français dans le recensement de 1842 en Oregon
  • La valeur de la monnaie française aux XVIIe et XVIIIe siècles

Nécrologies
  • Forum des nécrologies canadiennes - Québec (site est en anglais - Canadian Obituaries Forum - Quebec)
Vous avez le choix de cliquer sur deux liens pour rechercher des notices nécrologiques archivées de partout au Canada ou vous pouvez faire défiler la liste pour obtenir une liste des notices nécrologiques répertoriées par les salons funéraires du Québec.
 
 GenWebs et autres sites Web généalogiques
  • Québec GenWeb
Le lien avec les anciennes cartes de la Nouvelle-France à partir de 1667 et une liste alphabétique de noms français anglicisés sont particulièrement intéressants.
 
Dans les nouvelles

Le grand dérangement des Archives de Montréal


Le Devoir 

Jeanne Corriveau 9 janvier 2019 Montréal



Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Au milieu des rangées de boîtes de documents qui montent jusqu’au plafond, Mario Robert, chef de division et responsable des Archives de Montréal, fait découvrir quelques-uns des trésors de la collection.

Déménager n’est jamais une mince affaire, mais quand il s’agit de documents précieux dont certains datent du XVIIe siècle, l’opération peut s’avérer délicate. Pour la première fois en cent ans, les Archives de Montréal sortent des chambres fortes de l’hôtel de ville pour un séjour de trois ans dans un immeuble de Rosemont–La Petite-Patrie. C’est que la maison des citoyens doit faire l’objet d’importantes rénovations à compter du printemps et tous ses occupants doivent vider les lieux, le temps du chantier.

La première phase du déménagement des Archives a eu lieu avant les Fêtes. Quelque 11 000 boîtes de documents provenant de la collection ont été transportées dans les nouveaux locaux situés au 4e étage du 5800, rue Saint-Denis. La deuxième phase de l’opération se déroulera autour du 28 janvier.

Au milieu des rangées de boîtes de documents qui montent jusqu’au plafond, Mario Robert, chef de division et responsable des Archives de Montréal, fait découvrir quelques-uns des trésors de la collection. Des fiches provenant de la Cour municipale de 1900 à 1950 rappellent des délits plus fréquents à l’époque, comme d’avoir tenu une « maison de désordre », de s’y être trouvé ou d’avoir négligé de pourvoir à sa famille. Plus loin, on retrouve des registres divers, des rôles fonciers, des plans et des milliers de photos, dont celle de William Notman du conseil municipal de 1885 avec le maire Honoré Beaugrand.

D’ici la fin de janvier, d’autres documents, comme les procès-verbaux depuis 1833 et les rôles d’évaluation depuis 1847, seront à leur tour transportés dans les locaux temporaires.

Lire la suite
http://www.ledevoir.com/politique/montreal/545112/le-grand-derangement

Prédire la transmission des maladies génétiques rares

 
PUBLIÉ: 7 DÉC 2018 Salle de presse de McGill Bureau des relations avec les médias

 

Des chercheurs ont fait remonter l’origine d’une maladie à deux familles fondatrices du XVIIe siècle.


Au Québec, actuellement, seules 25 personnes sont atteintes du syndrome de dysrythmie atriale et trouble de la motilité intestinale chronique (CAID), une maladie génétique récessive rare qui touche à la fois la fréquence cardiaque et le transit intestinal. Une équipe de recherche dirigée par l’Université McGill a réussi à faire remonter l’origine de la mutation génétique sous-jacente de cette maladie grave jusqu’à deux familles fondatrices européennes arrivées dans la province au XVIIe siècle. Afin d’établir l’historique de transmission de ces mutations rares, les chercheurs ont mis au point un processus computationnel complexe dont l’analyse a pris deux semaines et qui devrait les aider, ainsi que d’autres chercheurs, à préciser l’origine d’autres maladies génétiques rares. Ils espèrent élargir la portée de leurs techniques de recherche afin de pouvoir établir l’historique de transmission de maladies génétiques plus courantes et mettre au jour de nouvelles variantes génétiques à l’origine de maladies rares.

Contexte

Les chercheurs (il s'agit d'une collaboration entre des chercheurs de McGill, de l'Université de Montréal/CHU Sainte Justine et du CHU de Québec-Université de Laval) ont réussi à préciser l’origine du syndrome CAID en utilisant le fichier généalogique BALSAC du Québec, qui fournit un arbre généalogique universel se rapportant à plus de 3,4 millions de personnes sur une période de quatre siècles. Leur but : être en mesure de savoir dans quelles parties de la province la maladie est le plus susceptible de se manifester au cours des prochaines générations en tenant compte des secteurs regroupant le plus grand nombre de porteurs du gène récessif qui cause la maladie. Les chercheurs estiment que cette information pourrait aider le système de santé à économiser sur le dépistage du syndrome CAID, puisque les décideurs pourront concentrer leurs efforts dans certaines régions du Québec, comme Charlevoix ou le Saguenay, où se trouve le plus grand nombre de porteurs potentiels du gène récessif qui cause la maladie.

Le syndrome CAID est une maladie rare qui provoque une arythmie dans tout le corps et perturbe le fonctionnement du cœur et de l’intestin. Il peut provoquer un ralentissement du rythme cardiaque, et, souvent, nécessiter l’implantation d’un stimulateur cardiaque. Il occasionne également des troubles du transit intestinal et des symptômes abdominaux graves qui obligent la plupart des patients à recourir à l’alimentation par voie intraveineuse. Il s’agit d’une maladie invalidante grave pour laquelle il n’existe aucun traitement de la cause.


La photo ci-jointe montre les estimations des chercheurs relativement à la prévalence de l’allèle du syndrome CAID pour l’ensemble du Québec. La prévalence la plus élevée toucherait Charlevoix, bien que la plupart des cas aient été signalés au Saguenay et en Beauce.

Entretien avec les chercheurs principaux Simon Gravel et Dominic Nelson Université McGill et Centre d’innovation Génome Québec

1- En ce moment, combien y a-t-il de personnes atteintes de la maladie au Québec?

Nous connaissons l’existence de 25 patients (qui possèdent deux copies de la mutation CAID), mais environ 25 000 personnes en bonne santé seraient porteuses d’une copie de la mutation CAID au Québec. Lorsque vient le temps de conseiller à des couples de se soumettre à des analyses pour déterminer s’ils risquent d’avoir un enfant atteint du syndrome CAID, le lieu de résidence de ces porteurs est une donnée importante.

2- Serait-il difficile d’appliquer ces recherches à d’autres maladies génétiques, et que faudrait-il faire pour que cela fonctionne? Quelles sont les limites de ce type de recherche?

Dès le départ, ce projet devait pouvoir s’appliquer à n’importe quelle maladie génétique rare. Lorsque nous sommes en mesure de cerner au moins 5 à 10 porteurs d’une mutation et les relier à une base de données généalogiques, nous pouvons déterminer dans quelles parties du Québec la maladie sera plus ou moins courante. S’il est vrai que chacune des maladies génétiques rares ne touchera que quelques couples, on estime néanmoins que 2 % d’entre eux risquent d’avoir un enfant qui en sera atteint. Ce pourcentage peut sembler bas, mais si on estime à environ un million le nombre de couples au Québec, on parle tout de même de 40 000 personnes. Actuellement, nous nous limitons à l’étude des maladies génétiques rares, principalement parce que c’est la mission que nous nous sommes donnée. Toutefois, nous continuons d’élargir le champ d’action de notre méthode et nous espérons pouvoir bientôt étudier des maladies plus courantes.

Lire la suite

http://www.mcgill.ca/newsroom/fr/channels/news/predire-la-transmission-des-maladies-genetiques-rares-292335

Ce blogue peut vous donner quelques idées pour 2019 !

6 projets généalogiques pour 2019


Mis à jour le 6 janvier 2019 par Elise dans : Bilans et résolutions
Auprès de nos Racines Blog de généalogie
 

Comme chaque année, le mois de janvier est l’occasion de partager nos résolutions et nos objectifs pour cette nouvelle année, et de dresser un bilan généalogique de l’année écoulée.
 

Mon année généalogique 2018

Mon année généalogique 2018 a été bien remplie sur le plan professionnel avec de nombreuses enquêtes passionnantes, qui m’ont menées des Vosges à l’Orne (en passant par la Champagne, la Lorraine et la région parisienne). Ces recherches m’ont permis de partir sur les traces de nombreuses personnes et familles aux parcours plus ou moins complexes, mais toujours aussi intéressants (des militaires, des femmes parties vivre à Paris, des enfants assistés, des détenus, des entrepreneurs, …).

En parallèle de ces recherches, j’ai continué à travailler sur mes formations en lignepour permettre à tout généalogiste de retrouver l’histoire de sa famille. Après des formations sur la Grande Guerre et sur le Cadastre Napoléonien, je suis en train de finaliser une formation sur les parcours militaires au 19ème siècle, et d’autres formations sont en préparation ou en projet.

En tout début d’année 2018, j’ai également eu l’honneur d’être invitée par la France Généalogique à présenter une conférence sur les ancêtres Invisibles, aux Archives de Paris.

Du côté de mes recherches personnelles, la découverte de l’année a été l’ADN et la généalogie génétique. J’ai effectué un test d’ADN autosomal chez FamilyTreeDNA qui m’a permis de trouver des pistes concernant mon possible arrière-grand-père corse, de confirmer d’autres filiations, et d’aborder mes recherches généalogiques sous un nouvel angle, tout en faisant la connaissance (au moins virtuelle) de nouveaux cousins (vous pouvez retrouver mes articles à ce sujet ici).

J’ai également continué à reprendre ma généalogie, ce qui me permet de consolider les recherches faites lorsque je débutais et de faire de nouvelles découvertes sur l’histoire de mes ancêtres.

J’ai pu approfondir mes recherches sur le parcours et les conditions de vie de mes ancêtres grâce à des recherches dans différents services d’Archives Départementales qui m’ont permis de retrouver de nombreux documents (des états de sections, des matrices des contributions, des déclarations de successions, des comptes de tutelle, des passeports pour l’intérieur, etc.).

J’ai aussi profité de certains déplacements pour visiter les villages de mes ancêtres, dans la Marne, la Meuse et les Ardennes (j’ai partagé quelques photos de ces découvertes sur mon compte Instagram).

Mes projets pour 2019

Pour 2019, voici les projets sur lesquels j’aimerais avancer, en parallèle de mes recherches professionnelles (qui s’annoncent déjà passionnantes avec beaucoup de recherches prévues dans le Grand Est et en région parisienne) :

  • continuer les recherches avec l’ADN, pour trouver de nouveaux cousinages et de nouvelles pistes concernant mon ascendance corse (et peut-être aussi sur d’autres pères inconnus de mon arbre) ;
  • retourner aux Archives au moins une fois par mois pour avancer mes recherches personnelles et découvrir de nouveaux documents concernant mes ancêtres ;
  • continuer à enquêter sur différents ancêtres au parcours particulier (un arrière-arrière-grand-père « disparu » pendant plusieurs années après avoir abandonné femme et enfants, des cousins partis s’installer en Argentine ou aux Etats-Unis au 19e siècle, le fils d’une ancêtre abandonné à la naissance et qui avait retrouvé son nom au moment de son mariage, …) ;
  • créer un site internet familial pour partager plus facilement mes recherches avec ma famille, et avec une plus grande liberté de forme qu’en passant par Geneanet ou les autres plateformes en ligne ;
  • publier plus régulièrement des articles et des vidéos pour partager mes découvertes, en particulier sur les recherches grâce à l’ADN et sur mes découvertes de documents aux Archives Départementales ;
  • développer une nouvelle newsletter pour partager mes outils et astuces de recherche (si vous êtes déjà inscrit à ma newsletter, je vous enverrai un mail à ce sujet très bientôt).

Voilà pour mes projets pour l’année à venir ! Je termine en vous souhaitant à tous et à toutes une très belle année 2019, et qu’elle vous permette de réaliser tous les projets qui vous tiennent à cœur (généalogiques ou non) !

Elise 

« Nous voulons connaître vos idées, contactez-nous avec vos suggestions pour les prochains bulletins. »
https://www.genquebec.com/fr/contact
© Droits d'auteur 2017 Société Généalogique Virtuelle du Québec. Tous droits reserves.


Voulez-vous changer la façon dont vous recevez ces courriels?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.
 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Société Généalogique Virtuelle du Québec · 1670 rue Gauthier · St. Bruno, Qc J3V 3H7 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp