Copy
                
Cliquez ici pour visualiser ce bulletin dans votre navigateur

                     31 octobre 2019                           
Sondage

 

Bientôt, vous recevrez par courriel un bref sondage de la Société Généalogique Virtuelle du Québec. Le créateur du sondage est l’équipe de service à la clientèle de la Société Généalogique Virtuelle du Québec (mikelaekas@hotmail.com via SurveyMonkey). Veuillez vérifier votre fichier de pourriel si vous ne l'avez pas reçu avant le 15 novembre 2019.
 
Ce sondage annuel nous aidera à comprendre comment les outils et les ressources de la Société vous aident à atteindre vos objectifs de recherche. Votre avis est important pour nous. S'il vous plaît, prenez un moment pour remplir ce bref sondage et partagez vos impressions avec nous. Vos commentaires nous aideront à continuer de développer la Société Généalogique Virtuelle du Québec afin de s’assurer qu’elle répond à vos besoins.

 

Collecte de fonds

La Société Généalogique Virtuelle du Québec, la seule société généalogique virtuelle axée sur la recherche de nos ancêtres au Québec, organise une collecte de fonds chez Chapters à Pointe-Claire en vue de pouvoir offrir la collection Drouin à ses membres. 
 
L’achat d’un article quelconque chez Chapters le 5 novembre prochain, entre
16 h 00 et 21 h 00, accompagné d’un reçu de la Société généalogique virtuelle du Québec, distribué en magasin, accordera 15% de la valeur de votre achat à la collecte de fonds de la Société.
 
Commencez votre magasinage de Noël plus tôt et aidez à la recherche généalogique de nos ancêtres du Québec sans débourser plus d’argent !
 

Forum des membres

Logiciel de généalogie - MesAieux.com

Êtes-vous membre ou ancien membre de la base de données de
MesAieux.com ? Si oui, comment se compare-t-elle à BMS2000 et PRDH ? Je suis membre depuis longtemps, mais je n'ai pas eu autant de succès dans mes recherches qu'avec BMS2000 et PRDH. Je trouve aussi qu'il n'est pas si facile à utiliser. J'aimerais connaître votre opinion et savoir s'il serait utile que nos membres y aient accès.


Pour faire des commentaires, veuillez vous rendre à la page Forum des membres sur notre site Web et afficher une réponse.

Webinaires

Orientation pour les nouveaux membres

 

Date et l'heure : Lundi, 4 novembre, 2019 - 19:00 HNE

Présenté par : Johanne Gervais

Ce webinaire est prévu pour le premier lundi de chaque mois. Rejoignez-nous pour vous aider à vous familiariser avec toutes les fonctionnalités de votre nouvelle société,
y compris l'utilisation des liens de ressources, le forum des membres et des bases de données PRDH, BMS2000 et Fichier Origine.

Pour vous inscrire, visitez la page Prochains webinaires sur notre site Web.

FamilySearch

 

Date et l'heure : Mercredi, 27 novembre, 2019 - 19:00 HNE

Présenté par : Marcel Blais

FamilySearch est la plus grande organisation de généalogie au monde. Des millions de personnes utilisent les enregistrements,
les ressources et les services FamilySearch pour en savoir plus sur l'histoire de leur famille. Marcel Blais vous fera une démonstration en direct de FamilySearch, notamment sur la création de votre arbre généalogique et sur la recherche d'informations supplémentaires
sur vos ancêtres au Québec.

Cliquez ici pour vous inscrire :
 http://attendee.gotowebinar.com/register/1390557155205967873



N'oubliez pas que notre page Webinaires enregistrés sur notre site Web contient des webinaires que vous pouvez consulter à tout moment.

Liens de ressources
Région administrative 09 - Côte-Nord

 

 
La Côte-Nord est une région administrative du Nord-Est du Québec au Canada. Elle est située entre la province de Terre-Neuve-et-Labrador à l'est et la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean à l'ouest. Sa population se trouve principalement sur le littoral du Saint-Laurent. L'économie de la Côte-Nord est surtout axée sur la pêche, la foresterie et l'industrie minière. Elle est composée de six municipalités régionales de comté (MRC) et de 33 municipalités locales. Elle comprend aussi l’île d’Anticosti dans le fleuve Saint-Laurent. En ce qui concerne la superficie, la région figure au deuxième rang parmi les plus grandes régions du Québec après le Nord-du-Québec.
 
Les principales villes de la région sont Baie-Comeau, Chute-aux-Outardes, Fermont, Forestville, Havre-Saint-Pierre, Les Escoumins, Pessamit, Pointe-aux-Outardes, Pointe-Lebel, Port-Cartier, Sacré-Cœur, Schefferville, et Sept-Îles. Les villes de Baie-Comeau et de Sept-Îles représentent un peu plus de la moitié de la population de la région.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des ressources qui pourraient vous aider dans vos recherches sur l'histoire de votre famille et qui ont été ajoutées au cours des dernières semaines à la page Liens de ressources de notre site Web.
 
Baptêmes, mariages, décès

Site web - Originis
 
À partir du site Originis, nous avons ajouté les baptêmes, les mariages et les décès pour la région de la Côte-Nord. Vous trouverez ici les index par ordre alphabétique qui, une fois sélectionnés, afficheront la transcription de l'enregistrement. Voici l'index de 13 sépultures dans la région et une transcription d'un décès.
 
             

 
Les cimetières

Vous avez de la difficulté à trouver de l'information sur la mort de vos ancêtres ? Les transcriptions de pierres tombales sont une source d'information généalogique très précieuse, car elles comprennent souvent les dates de naissance et de décès ainsi que les noms des conjoints, des enfants et des autres membres de la famille. Si vous ne trouvez pas la personne que vous cherchez sur un lien de ressource, essayez-en un autre. Ces transcriptions sont habituellement effectuées par des bénévoles ; par conséquent, certains liens de ressources peuvent être plus à jour que d'autres.

Municipalité régionale de comté de Manicougan
  • 14 cimetières sont répertoriés pour ce comté régional sur le site Les cimetières du Québec.
  • Transcriptions du Cimetière St-Joseph Manicouagan
Transcription du cimetière du district de Duplessis
  • Comprend les transcriptions de 19 cimetières de ce district électoral.
Transcriptions du cimetière de la Côte-Nord
  • Comprend des transcriptions d'environ 13 cimetières villageois, comme ceux de Kegaska, Chevery, Harrington Harbour et Alymer Sound.
     
Find A Grave
Le site Web Find A Grave comprend 31 cimetières de la Côte-Nord avec des photographies de pierres tombales et parfois des portraits, des biographies et des récits du défunt.

Voici un exemple de transcription du cimetière Saint-Joseph-de-Manicougan à Baie-Comeau.

 

Sociétés généalogiques et historiques

La Société historique du Golfe – Sept-Îles

Les principaux objectifs de la Société sont la recherche, la sauvegarde, la conservation, la mémoire et la diffusion de l'histoire de la région et de la richesse de son patrimoine.

Au fil des ans, les membres ont recueilli auprès de la population locale et régionale plus de 1400 photos d'époque illustrant la vie d'autrefois sur leur partie de la Côte-Nord.


Divers

Musée régional de la Côte-Nord - Sept-Îles
  • Situé au centre de la Côte-Nord et au cœur de la vie culturelle de Sept-Îles, le Musée régional de la Côte-Nord est un
    musée d'histoire et d'archéologie qui se consacre à la conservation, à l'étude et à la mise en valeur du patrimoine
    régional nord-côtier.
     
Petite chapelle de Tadoussac (Chapelle des Indiens)
  • Lieu historique national, cette petite chapelle, construite en 1747, est la plus ancienne église en bois encore existante en Amérique du Nord. Une présentation multimédia directement projetée sur le plafond de la chapelle fait découvrir au spectateur la vie missionnaire des débuts de la colonie.

Poste de traite Chauvin

Fondé par Pierre de Chauvin de Tonnetuit en 1600, le poste de traite de Tadoussac participe à la naissance de la Nouvelle-France. Dans ce lieu d’échanges, Amérindiens et Européens ont fait du troc de marchandises, et ils ont aussi partagé des connaissances et des valeurs.
 

Rivière-aux-Graines - Minganie

Le petit village de Rivière-aux-Graines a été fondé en 1895 en Minganie, berceau de plusieurs familles de la Côte-Nord. Sur ce site vous trouverez des souvenirs, des anecdotes, des témoignages vidéo, des informations sur les familles pionnières, beaucoup de photos de famille, et bien plus encore.

Parmi les premières familles qui sont arrivées à Rivière-aux-Graines on peut mentionner les Poulin, Langlois, Ringuette, Henley,  Maher, Girard, Pinette, Chicoine,  Boyld, Cotton, Vollant, Ellement, Bacon, Langevin, Germain, Bond, Ferguson, Duguay, Tremblay, Dubac, Smith, Sweeny, Hamon et Lelièvre.


Zéphirin Langevin et sa femme Marie Bacon


Les journaux numérisés

Les journaux numérisés suivants ont été ajoutés à notre site Web pour la Côte-Nord :

Baie Comeau
  • Journal Côte-Nord 1974-1976
  • Journal la Côte-Nord 1967-1968
  • L'Aquilon 1951-1967

Sept-Îles
  • Nouveau Québec 1959-1961
  • L'Avenir Sept-Îles Journal 1935, 1954-1961
  • L'Avenir Week-End 1975-1978

Dans notre prochain bulletin, nous nous concentrerons sur la région administrative 10 - Nord-du-Québec !

Si vous avez trouvé un lien de ressource intéressant qui ne se trouve pas sur notre site Web, veuillez nous en informer et nous l'ajouterons.
Dans les nouvelles

Le fonds Famille Dufresne : un témoin direct du développement minier nord-côtier

Publié le 30 octobre 2019 par Instantanés
La vitrine des archives de BAnQ
 

En 2014, BAnQ acquiert, par l’entremise de Paul et Cyrille Dufresne, le fonds Famille Dufresne (P70). Lors de son traitement, nous avons constaté que les documents d’archives qui le composent ont été créés ou amassés, d’une part, par Alphonse-Olivier Dufresne et, d’autre part, par Cyrille Dufresne, respectivement père et fils. Nous avons donc convenu de diviser ce fonds en deux grandes séries, chacune d’elles étant consacrée à l’un de ces deux grands hommes qui ont voué toute leur carrière au développement minier et industriel du Québec et de la Côte-Nord.

Aujourd’hui, nous voulons nous pencher plus spécifiquement sur la série concernant Cyrille Dufresne. Géologue et ingénieur, il a joué un rôle important dans le développement minier de la région nord-côtière. Permettez-nous de vous présenter le parcours professionnel de cet homme. Nous souhaitons que la lecture de cette courte biographie vous incite à venir consulter ce fonds d’archives conservé à BAnQ Sept-Îles.

Né à Québec en 1919, Cyrille est le fils d’Alphonse-Olivier Dufresne et de Louise L’Espérance. Son père, ingénieur minier et géologue, travaille alors au Bureau des mines, qui est une section du ministère de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries. En 1941, lors de la création du ministère des Mines, on le nomme sous-ministre. Il occupe ce poste jusqu’à sa retraite en 1960.


Cyrille Dufresne, septembre 1955. BAnQ Sept-Îles (P21, S-3). Photographe non identifié.
 


Alphonse-Olivier Dufresne, père de Cyrille Dufresne, alors directeur du Bureau des mines, 1936. BAnQ Sept-Îles (P70, S1, SS2, SSS2, P1). Photographe non identifié.
 

Dès son adolescence, Cyrille s’intéresse au secteur minier. Il prend plaisir à lire, dans le bureau de son père, des documents et des livres sur la géographie et la géologie de l’Ungava ainsi que les rapports du géologue Joseph Arlington Retty.

Lire la suite http://blogues.banq.qc.ca/instantanes/2019/10/30/le-fonds-famille-dufresne-un-temoin-direct-du-developpement-minier-nord-cotier/

Le procès de Marie-Josèphe-Angélique ou le simulacre de justice en Nouvelle-France


PUBLIÉ LE MERCREDI 16 OCTOBRE 2019 
ici.radio-canada.ca
 

Accusée d'avoir allumé l'incendie qui a consumé Montréal le 10 avril 1734, l'esclave noire a été reconnue coupable, puis exécutée publiquement sur la foi d'aveux recueillis sous la torture. Denyse Beaugrand-Champagne, historienne, raconte à Jacques Beauchamp que même si personne n'a vu Marie-Josèphe-Angélique commettre le crime, 22 « témoins » ne l'ont pas moins accablée à cause de ouï-dire.

Née au Portugal, Marie-Josèphe-Angélique arrive dans les colonies anglaises en tant qu’esclave d’un Hollandais habitant l’État de New York. Ce dernier la vend à la famille de Francheville, et elle arrive à Montréal en 1725.

Les nombreuses langues imposées à la jeune femme forment le premier obstacle à un procès équitable, selon Denyse Beaugrand-Champagne. L’aversion ouverte de Marie-Josèphe-Angélique pour les Blancs de même que pour sa condition d’esclave la rend par ailleurs suspecte.

Pour plusieurs Noirs, elle est un symbole de résistance. […] Pour moi, c’est une femme innocente accusée d’un crime qu’elle n’a pas commis. S’il y a résistance, c’est plutôt [sur le plan] de sa personnalité. C’était une femme forte, une femme qui ne se cachait pas pour donner son opinion et contester les règlements, dans son quotidien et dans ses gestes. Elle l’aurait clamé, elle se serait vantée d’avoir mis le feu, si [ça avait été] un acte de résistance.

 Denyse Beaugrand-Champagne

Une si belle soirée

Le 10 avril 1734, il fait particulièrement doux, et un vent fort souffle d’ouest en est. Marie-Josèphe-Angélique et sa voisine, une esclave amérindienne de 15 ans nommée Marie-Manon, veillent ensemble sur des enfants pendant que leurs maîtres sont à la prière du soir, rue Notre-Dame.

Un soldat de garde devant l’Hôtel-Dieu crie au feu. En 3 heures, 45 maisons sont brûlées. L’Hôtel-Dieu, dont la reconstruction vient d’être achevée après l’incendie de 1721, n’est pas épargné.
 

Coupable d’avance

Marie-Josèphe-Angélique est promptement arrêtée. On présume qu’elle a allumé l’incendie chez Mme de Francheville pour se venger d’elle. Pourtant, l’esclave n’a pas tenté de s’enfuir pendant que les flammes faisaient rage, et a même aidé à sauver des meubles, mais elle est incriminée par une récente tentative d’évasion, par sa liaison avec un Blanc, Claude Thibault, ainsi que par une déclaration rapportée par Marie-Manon : « Ma maîtresse ne dormira pas chez elle ce soir. »

Une série d’interrogatoires serrés ne suffisent pas à faire avouer la jeune femme, qui subit ensuite un procès sans avocat, auquel elle ne peut assister parce que confinée à sa cellule, et durant lequel elle n’a pas accès aux dépositions des témoins. La cour base son verdict de culpabilité sur les témoignages de 22 personnes qui n’ont rien vu, mais ont entendu dire que le feu avait été allumé par Marie-Josèphe-Angélique.

Ses seuls aveux sont faits sous le supplice des brodequins, qui écrasent ses membres sous des planches de bois attachées aux genoux et aux chevilles. Elle est ensuite pendue, et son corps est brûlé.

Selon Denyse Beaugrand-Champagne, l’incendie de 1734 résultait vraisemblablement d’un accident. L’histoire de Marie-Josèphe-Angélique met surtout en lumière l’ampleur de l’esclavage en Nouvelle-France, et les manquements du système de justice de l’époque.

La «patrie ancestrale» de l’homme moderne localisée au Botswana

 

Publié le 28 octobre 2019 à 16h43
JULIETTE COLLEN
AGENCE FRANCE-PRESSE

WIKICOMMONS Illustration du 19e siècle représentant des nomades Khoïsan, peuple de chasseurs-cueilleurs vivant toujours aujourd’hui.
 

(Paris) Nouvelle pièce au puzzle de l’évolution humaine: la première «patrie» de l’homme moderne vient d’être localisée dans une région d’Afrique australe, dans le nord de l’actuel Botswana, où notre ancêtre commun a vécu il y a 200 000 ans avant de migrer 70 000 ans plus tard, selon une étude publiée lundi dans Nature.

Remontant aux racines de notre arbre génétique, l’étude affirme avoir localisé pour la première fois la «patrie ancestrale» de l’homme moderne, Homo sapiens sapiens. «Nous savons depuis longtemps que l’homme moderne était apparu en Afrique il y a environ 200 000 ans. Mais nous ignorions jusqu’ici où se situait précisément cette patrie», a déclaré Vanessa Hayes, auteure principale de l'étude, lors d’une conférence de presse.

L’équipe de chercheurs a fondé ses travaux sur la généalogie génétique, qui permet de tracer des modèles de migrations. Elle a analysé 200 génomes mitochondriaux, marqueurs génétiques de la généalogie maternelle, prélevés sur des populations vivant actuellement en Namibie et en Afrique du Sud, une région depuis longtemps considérée comme étant l’un des berceaux de l’homme moderne.

Les tests d'ADN ont révélé la présence rare du plus ancien lignage génétique maternel, appelé «L0», encore porté par ces populations. «En observant ce lignage, nous nous sommes demandés d’où venaient ces personnes, où vivaient-elles? Nous avons donc étudié la dispersion géographique de ce lignage», explique Vanessa Hayes.

«Nous avons fait des analyses spatiales pour remonter le temps, car à chaque fois qu’une migration intervient, c’est enregistré dans notre ADN, qui change. Il est comme une horloge de notre histoire», poursuit la généticienne.

Lire la suite 
http://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201910/28/01-5247326-la-patrie-ancestrale-de-lhomme-moderne-localisee-au-botswana.php

Événements à venir

Si vous êtes au courant d'un événement à venir qui pourrait aider à la recherche québécoise, contactez-nous et nous l'ajouterons ici.


Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir tous les événements à venir pour les membres de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG) :

http://federationgenealogie.qc.ca/tous-les-evenements-a-venir


 

De nombreuses activités sont prévues dans le cadre de la Semaine nationale de la généalogie au Québec. Vous pouvez consulter tous les événements ici :

http://www.semainegenealogie.com/repertoire-des-activites

« Nous voulons connaître vos idées, contactez-nous avec vos suggestions pour les prochains bulletins. »
https://www.genquebec.com/fr/contact


Tous nos bulletins archivés se trouvent sur notre site Web, sous l’onglet du menu principal À propos.
© Droits d'auteur 2017 Société Généalogique Virtuelle du Québec. Tous droits reserves.


Voulez-vous changer la façon dont vous recevez ces courriels?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.

Abonnez-vous à ce bulletin  






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Société Généalogique Virtuelle du Québec · 1670 rue Gauthier · St. Bruno, Qc J3V 3H7 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp