Copy

#1 LES MULTI50 FONT LEUR RÉVOLUTION

Avec seulement quatre bateaux au départ de la dernière Transat Jacques-Vabre (mais trois à l’arrivée) contre six lors des trois précédentes éditions, la question de l'avenir de la classe Multi50 pouvait légitimement se poser l'automne dernier. Les marins qui la composent se sont penchés le week-end dernier sur son avenir lors d’une assemblée générale qui a porté Erwan Le Roux à sa présidence. Et le futur ne leur semble pas si sombre, bien au contraire.
« J’y trouve mon compte à 200%, confie
Lalou Roucayrolle skipper d’Arkema. La jauge rend les bateaux très homogènes et les budgets restent abordables. Avec des Imoca et des Ultim inaccessibles pour beaucoup, c’est une classe intermédiaire idéale pour des Ministes qui ne veulent pas passer par la case Figaro ou Class 40 ou pour des skippers de Class 40 qui souhaitent passer à autre chose. Et c’est beaucoup plus fun. » Une saison de Multi50 coûte ainsi entre 450 000 et 600 000 euros, amortissement du bateau compris (un trimaran neuf vaut 1,5 million d'euros).
Reste que les membres de la classe sont conscients qu'ils doivent évoluer pour la rendre plus attractive. 
« Nous devons nous professionnaliser vis-à-vis de nos partenaires comme des organisateurs, explique Erwan Le Roux. Nous n'avons plus le choix. » Plusieurs mesures fortes ont donc été adoptées lors de l'AG : l'abandon, à partir de 2017, des Multi50 dits « spirits », bien moins performants, qui quittent la classe après une année de transition en 2016 ; la volonté, ensuite, d'équiper toute la flotte d'ici la prochaine Transat Jacques-Vabre (si possible) de foils et de puits monotypes (un coût supplémentaire évalué entre 150 000 et 200 000 euros) ; la possibilité, enfin, de faire évoluer la jauge régulièrement, alors qu'elle était jusque là bloquée pour quatre ans, afin de permettre certaines évolutions (comme le mât basculant par exemple). « Pour attirer de nouveaux marins, il faut vivre avec son temps », affirme Erwan Le Roux.
La classe Multi50 espère ainsi pouvoir aligner huit bateaux au départ du Rhum 2018. Engagés avec leurs partenaires jusqu'en 2018 compris, Lalou RoucayrolThierry Bouchard et Gilles Lamiré s’inscrivent dans la durée, tout comme Erwan Le Roux : le nouveau président de la classe ambitionne, avec son partenaire FenêtréA, de construire un nouveau bateau pour aller jusqu'au prochain Rhum et au-delà. Sans être encore officiellement en vente, sa machine actuelle intéresse déjà des marins, mais le triple vainqueur de la Jacques-Vabre cherche un co-sponsor pour lancer ce nouveau projet. Quant à l'ex Actual d'Yves Le Blévec, il est sur le point d'être vendu et pourrait s'aligner au départ de The Transat - Yannick Bestaven, qui a perdu son sponsor, a dû y renoncer. Resterait donc à faire venir deux nouveaux entrants sur des bateaux neufs. « Il ne manque pas grand-chose pour que la classe explose, je crois à fond dans sa dynamique », résume, optimiste, Gilles Lamiré.
 
[SI VOUS AVEZ PASSÉ LA SEMAINE EN STAGE A PORTLAF]
Le GC 32 Racing Tour a dévoilé les 5 étapes de son circuit 2016 qui s'arrêtera en Italie, en Espagne et à Marseille ; 8 équipes sont d'ores et déjà inscrites ● Le vainqueur de la Monsoon Cup, finale du World Match Racing Tour, qui se termine le 30 janvier en Malaisie, remportera le titre de champion du monde, tant le classement annuel est serré entre Ian Williams (n°1 mondial), Björn Hansen (n°2) et Taylor Canfield (n°3) ● La première étape de la Sailing World Cup bat son plein à Miami jusqu'à samedi ● La date limite d'inscription à The Transat est prévue le 31 janvier prochain : de nouveaux concurrents en Imoca et en Class40 devraient être annoncés d'ici peu ● Thomas Ruyant (#13) et Stéphane Le Diraison (#25) sont officiellement inscrits au Vendée Globe ● Comme Tip & Shaft vous l'annonçait dans son #4, l'Espagnol Didac Costa est, lui, officiellement pré-inscrit ; tout comme Romain Attanasio, annoncé dans Tip & Shaft #7 ● Le préavis de course de la Barcelona World Race 2018-2019 a été publié ; deux pré-inscriptions ont déjà été reçues ● Après son sauvetage épique, conté dans Tip & Shaft #6, puis un long séjour à Kinsale, SMA, le 60 pieds de Paul Meilhat, a fait son retour ce vendredi à Port-La-Forêt pour entrer en chantier ; le planning s'annonce serré pour être au départ de The Transat.
#2 COMMENT OC SPORT A GARDÉ ÉRIC BOMPARD

La Solitaire du Figaro-Eric Bompard Cachemire devient… la Solitaire Bompard-Le Figaro ! Annoncé jeudi, le renouvellement du contrat liant OC Sport, organisateur de la course, et la société de prêt-à-porter, partenaire-titre depuis 2011 et qui devient « sponsor officiel », a donné lieu à d’intenses tractations entre les différentes parties.
Initialement, Eric Bompard avait décidé de se retirer à l’issue de la dernière édition, comme expliqué dans Tip & Shaft #2. Mais pendant que Pierre Bojic, qui quitte OC Sport ce vendredi, et Mathieu Sarrot se mettaient en quête d’un nouveau sponsor, les contacts n’ont jamais totalement cessé avec le créateur des célèbres pulls en cachemire. D’autant qu'il entretient de longue date d’excellents rapports avec le groupe Le Figaro, propriétaire de la course (qui est en location-gérance chez OC Sport), et son directeur général, Marc Feuillée.
Depuis plusieurs années, l’industriel était frustré de ne pouvoir prendre le nom de la course. C'est cette option qui a finalement débloqué la situation. Sollicité par le tandem Bojic-Sarrot, à la manoeuvre tout au long de l'hiver, Le Figaro n’en a pas fait un casus belli, d’autant qu’il y a eu un précédent en la matière avec La Solitaire Afflelou-Le Figaro de 2003 à 2008. « On peut parler de reconstruction d’un partenariat, 
précise Mathieu Sarrot. L'évolution du naming a permis à Eric Bompard de faire un grand pas en avant. » Le contrat ne concerne pour l’instant que l’édition 2016, pour un montant inférieur au tarif affiché de 950 000 € HT. Mais chez OC Sport, personne ne fait la fine bouche...
 
[LA PHOTO DE LA SEMAINE PAR... PEDRO MARTINEZ]
Après Key West la semaine dernière, nous voilà à Coconut Grove pour la Sailing World Cup Miami, qui se déroule jusqu'au 30 janvier. Et si on restait en Floride tout l'hiver ? 
#3 SAFRAN POWERED BY KAÏROS

Safran a tranché : la gestion du projet Imoca de Morgan Lagravière pour le prochain Vendée Globe, qui faisait l'objet d'une compétition à l'issue du contrat avec SOG, la société de Marc Guillemot - comme le révélait Tip & Shaft #4 - a été confiée à Kaïros, la structure de Roland Jourdain. En finale, l'entreprise basée à Concarneau faisait face à Mer Concept, la société de François Gabart, qui n'a pas, pour l'instant, d'autres projets en gestion que l'Ultim Macif. Bilou, qui affiche toujours son ambition d'être au départ du prochain Vendée Globe, avait accompagné Lagravière lors de la transat d'entraînement effectuée cet automne pour convoyer le plan Farr Adopteunskipper.net (loué à Nicolas Boidevezi) au départ de la Transat Saint-Barth-Port-la-Forêt, à bord duquel Roland Jourdain avait remporté le Rhum 2010. La nouvelle équipe technique devrait compter dans ses rangs l'expérimenté Stan Delbarre (ex Votre nom autour du monde) qui travaille déjà avec Bilou.
 
[MERCATO : MOUVEMENTS DE LA COURSE AU LARGE  ]
  • Groupama Team France recherche un technicien hydraulique et un technicien électricité/câblage.
  • Comme 1 Seul Homme, le projet Imoca d'Eric Bellion pour le prochain Vendée Globe, recrute un préparateur expérimenté.
  • L'organisation du Grand Prix Guyader propose un stage de régisseur mer pour l'édition 2016 de l'épreuve douarneniste.
  • Le team Actual a embauché Gaël Ledoux (ex Hydros) comme coordinateur technique du projet Ultim d'Yves Le Blévec.
  • Jeanne Grégoire (ex-Figaro Banque Populaire) a été désignée "référent Figaro" au sein du Pôle Finistère Course Au Large
  • Windreport a confié à Isabelle Delaune les relations presse de Jérémie Beyou et de Maître Coq pour la saison 2016 et le Vendée Globe.
  • Aurélie Marie (ex Benoitmarie.com, ex Jeanneau) prend en charge la communication de Stéphane Le Diraison pour le Vendée Globe.
  • Jean-Christophe Chrétien (ex Insert) lance sa structure de conseil, Evolution Media, et accompagne notamment OC Sport/Pen Duick dans son développement commercial.
  • Nicolas Inguenau propose bénévolement son expérience de manager aux projets brestois de course au large, orientés Diam 24 ou Classe Mini.
Vous pouvez retrouver les Mercatos précédents en consultant nos archives.
#4 SOLDINI S'INTÉRESSE AU MOD 70 DE GITANA

Les MOD70 redeviennent à la mode ! Après les rachats des anciens Virbac-Paprec et Foncia par des écuries anglo-saxonnes (Team Concise et Team Phaedo), c’est au tour de l’Italien Giovanni Soldini de s’intéresser à l’ancienne classe des multicoques de 70 pieds. En début de semaine, la page Facebook du site UltimBoat.com annonçait que l’Italien avait jeté son dévolu sur le MOD70 de Spindrift, tandis que sur SeaSailSurf, Christophe Guigueno annonçait de son côté - au conditionnel - que c’est celui du Gitana Team qui avait été acquis par l’Italien.
Contactée, l’équipe de Sébastien Josse a confirmé l'existence de pourparlers avec l’Italien skipper du l'ex VOR70 Maserati (à vendre 820 000 € HT) , tout en précisant que le bateau, qui sert de laboratoire en vue de la construction du futur maxi trimaran (voir Tip & Shaft #3), serait remis à l’eau fin mars en vue d’une nouvelle campagne d’essais. Ce qui ne laisse pas forcément présager, si les discussions aboutissent, un passage de témoin rapide. Du côté de chez Spindrift, on rappelle que le MOD70 noir, en parfait état, est toujours à vendre...

 
#5 TIP & SHAFT A RÉPÉRÉ DERNIÈREMENT
[MESSAGE(S) DE SERVICE]
Une précision et deux corrections - seulement ;-) - dans Tip & Shaft #7le Diam 24 de Damien Seguin portera le nom de Fondation FDJ-Des Pieds Des Mains et non Fondation-FDJ tout court... ;  madame Le Breton nous a écrit, après s'être abonnée - malgré la déception - pour nous préciser que le nom de famille de son finniste de mari, membre de Groupama Team France, Thomas Le Breton, s'écrivait en deux mots - toutes nos excuses ! ; David Lanier et Philippe Gomez, membres de Groupama Team France, sont deux cadres de la FF Voile mis à la disposition du défi français ● Comme vous avez pu vous en rendre compte, nous avons rajouté un lien vers les anciens numéros de Tip & Shaft sur la page tipandshaft.com ainsi qu'en haut à droite de cette newsletter ● Nous serons à la conférence de presse du Vendée Globe, mercredi 3 février au Pavillon Gabriel à Paris ; on est dispo pour un (ou plusieurs) café(s) ● Comme d'habitude, vous pouvez toujours nous joindre là : axel@tipandshaft.com et pyl@tipandshaft.com ● Côté pub, nos tarifs 2016 sont hyper compétitifs, on vous le rappelle ! N'hésitez pas à les demander par mail ● Vous êtes nombreux à nous contacter car vous ne retrouvez pas Tip & Shaft dans votre boîte mail : vérifiez bien vos dossiers spam, et, en particulier pour ceux qui ont un compte Gmail, l'onglet "Promotions", c'est souvent là qu'on se cache ! ● Nous avons envoyé cette newsletter à 2 150 abonnés.
Des questions, des remarques, des protestations, des envies, des infos ? Contactez-nous !
Forward
Tweet
Share
Share
+1
© 2016 Tip & Shaft Tous droits réservés