Copy

#1 LE VENDÉE FAIT SON SHOW À PARIS

La conférence de presse de la 8e édition du Vendée Globe - dont la date a été annoncée tardivement, d’où l’absence de certains skippers comme Yann Eliès - s'est donc déroulée mercredi au Pavillon Gabriel, à deux pas des Champs-Elysées. Parmi les nouveautés annoncées par Yves Audinet, président du conseil départemental de Vendée et, à ce titre, de la SAEM Vendée qui organise la course, l’arrivée de nouveaux partenaires : Ice-Watch, (chronométreur officiel), Highfield (partenaire semi-rigides) et Musto (fournisseur officiel). Autre nouveauté : le déménagement du PC course de la Tour Montparnasse à la Tour Eiffel, puisque c’est au pied de celle-ci, sur le Mail Branly, que seront aménagés les 1 700 m² (1 000 au sol) du siège parisien du Vendée Globe. Les trois live quotidiens annoncés ne sont pas passés inaperçus, en particulier chez les plus anciens suiveurs de la course.
Côté coureurs, ils sont 31 à avoir été présentés : 28 inscrits
 et 3 pré-inscrits Le numerus clausus officiel, lié à la capacité d’accueil du ponton de Port Olona, est fixé à 27 ; pourra-t-il évoluer si les 31 inscrits parviennent à boucler budget et qualification ? A la direction de course, on s’en tient à l’avis de course, qui limite le nombre à 27. Et au fait qu’entre inscription administrative et participation réelle, il y a un certain nombre d’obstacles à franchir (outre le budget et la qualification, le certificat de jauge, les contrôles de sécurité…). Du côté de la SAEM, Yves Audinet estime qu’il sera temps de se pencher éventuellement sur la question... « le moment venu ». Seule certitude : la liste sera définitive le 1er octobre.
Reste que sur les 31 skippers cités mercredi, certains, y compris parmi les 28 inscrits, sont loin d’avoir trouvé les fonds nécessaires pour partir : Jean Le Cam, qui a emprunté pour acheter l'ex Cheminées Poujoulat (ex Foncia, vainqueur du Vendée Globe 2008-2009), reste « un cœur à prendre » pour 2 millions d’euros, tout comme Alessandro Di Benedetto, dont l’option sur l’ex-Aviva a été prolongée - une fois de plus - jusqu'au 16 février par le propriétaire, Didier Elin, patron de Team Plastique, l’ancien sponsor de l’Italien. Nicolas Boidevezi vise une somme comprise entre 800 000 et 1,5 million d'euros. D’autres ont réuni une partie du budget, comme Romain Attanasio, dernier lancé, qui a déjà trouvé le tiers des 600 000 euros qu’il estime nécessaires, Alan Roura (20% sur 420 000), Jean-François Pellet (70% sur 500 000), Sébastien Destremeau (un peu plus de 300 000 sur 500 000), Thomas Ruyant (la moitié de 1,2 million). Stéphane Le Diraison a quitté son job chez Bureau Veritas et s’est endetté personnellement à hauteur de 300 000 euros pour acheter en partie l’ancien Hugo Boss (plan Finot-Conq de 2007) et a besoin d'un minimum de 500 000 euros pour le fonctionnement. « Je ne ferai pas machine arrière », affirme ce dernier qui partira
« quoi qu’il arrive », tout comme Jeff Pellet et Thomas Ruyant. Enfin, des skippers comme le Canadien Eric Holden et l'Irlandais Enda O'Coineen (qualifié) n'ont pas encore déposé de dossiers, mais restent susceptibles de le faire...
Du côté des bateaux, Vincent Riou, ne s’est toujours pas prononcé sur l’installation (ou non) de foils sur son PRB et mettra fin au suspense début mars : « Nous avons entrepris un gros travail d’études et de réflexion d'une année qui touche à sa fin ; c’était très enrichissant intellectuellement », se contente de préciser le Loctudyste. Vu la durée du chantier (environ deux mois et demi) et la participation annoncée à The Transat puis à New York-Les Sables, le vainqueur du Vendée Globe 2004 a probablement choisi l’option sans foils. Cela devrait également être le cas du côté de SMA où des études poussées avaient été lancées, l'équipe étant déterminée à
« booster le bateau ». Mais le temps manquera sans doute, le 60 pieds, rentré abîmé de sa dérive de trois semaines après l'hélitreuillage de Paul Meilhat, nécessitant d'importants travaux de remise en état. Enfin, du côté du Souffle du Nord, Thomas Ruyant a décidé de remplacer les fameuses barres à roue de l’ancien Bel par une barre franche pour des raisons d’ergonomie et de protection de cockpit.
 
Forward
Tweet
Share
Share
+1
[SI VOUS AVEZ PASSÉ LA SEMAINE À LA CONF DE PRESSE DU VENDÉE GLOBE...]
Land Rover a prolongé de 2 ans son partenariat avec les Extreme Sailing Series dont le calendrier et les participants seront dévoilés le 10 février ; la marque britannique sponsorisera également une équipe aux couleurs de Land Rover BAR Academy ; SAP Extreme Sailing Team et Oman Air ont déjà annoncé leur participation  La saison Figaro débutera du 14 au 20 mars par la Solo Concarneau, également ouverte au double pour accueillir les skippers de la Transat AG2R  Vainqueur de la Monsoon Cup, Ian Williams a été sacré champion du monde de match-racing pour la sixième fois Jean-Baptiste Bernaz a pris la 2e place de la Miami World Cup en Laser et décroché sa place aux JO, tout comme Mathilde de Kerangat en Laser Radial (8e à Miami) Damien Seguin a quant à lui gagné son ticket pour les Jeux paralympiques en 2.4 ● Déjà qualifiés pour Rio, Bruno Jourdren, Eric Flageul et Nicolas Vimont-Vicary ont décroché la médaille de bronze en Sonar  François Gabart a annoncé son programme 2016 sur son trimaran Macif : The Transat, puis records de l’Atlantique et de la Méditerranée en solo  L’avis de course des JO de Rio a été publié : les régates auront lieu du 8 au 19 août.
#2 LA VOLVO EN PHASE DE TRANSITION

C'est ce vendredi que Knut Frostad, le charismatique et très francophile patron de la Volvo Ocean Race, quitte ses fonctions. Après 3 éditions et 8 années à la tête de la course autour du monde en équipage, le Norvégien de 48 ans a décidé de se consacrer à sa famille. Malgré un départ annoncé en septembre, son successeur n'a toujours pas été dévoilé. Un cabinet de chasseur de têtes a été mandaté pour trouver la perle rare et il semble que trois candidats se disputent le finish. De fins connaisseurs du dossier évoquent régulièrement le Suédois Richard Brisius, patron du team SCA lors de la dernière édition de la VOR et ex directeur du marketing et de la communication d'Ericsson, doté d'une longue expérience du management d'équipes Volvo (Ericsson, Assa Abloy, EF Language & Education, Intrum Justitia). La désignation de l'heureux(se) élu(e) ne devrait plus tarder
En attendant, l'organisation semble confiante pour la prochaine édition, avec 6 des 7 équipes (sauf SCA) présentes en 2014-2015 qui devraient revenir - pas forcément avec les mêmes sponsors. Le COO de la Volvo, Tom Touber, a ainsi annoncé son départ pour piloter une équipe néerlandaise. Certaines villes-étapes ont été dévoilées, mais la partie asiatique du parcours reste à découvrir. A plus long terme, la Volvo Ocean Race... et le collectif Ultim prennent langue ; c'est Thomas Coville, proche de Knut Frostad, avec qui il a navigué sur Djuice Dragons, qui est chargé d'explorer la piste. Lors du Yacht Racing Forum de Genève, plusieurs intervenants ont, eux, appelé de leurs voeux l'hypothèse d'un rapprochement entre Imoca et Volvo...

 
Forward
Tweet
Share
Share
+1
[LA PHOTO DE LA SEMAINE PAR... ANDRA MANNINI]
Difficile pour les 470 de s'extraire de la marina, très végétale, du Club Nautico de San Isidoro, en Argentine, où auront lieu les Mondiaux du 20 au 27 février...
#3 GRANDES MANOEUVRES SUR LA COMMODORES' CUP 

Déjà 10 ans que la France a gagné la Commodores' Cup : pour renouer avec l'éclatant succès de Géry Trentesaux dans cette classique des années paires qui se déroule du 23 au 30 juillet dans les eaux du Solent, la FF Voile, l'UNCL et une poignée de propriétaires d'IRC emmenés par Samuel Prietz ont décrété la mobilisation générale. Vainqueurs dans plusieurs classes au Fastnet et à Sydney-Hobart, les bateaux français peuvent prétendre à la victoire. Nouveauté cette année, deux week-ends d'entraînement sont organisés à La Trinité après le Spi Ouest-France et un coach fédéral est prévu. Une quinzaine de bateaux - habitués des podiums comme Teasing Machine (A13), Goa (Ker 39), Dream Pearls (JPK 10.80), Nutmeg-Solidaires en peloton (MC34), mais aussi deux protos neufs (39 pieds Joubert-Nivelt-Muratet et Valer 41 pieds) - sont attendus, parmi lesquels le comité de sélection composera 3 à 4 équipes de 3 bateaux. « Les candidats doivent se déclarer le plus tôt possible », rappelle Samuel Prietz.
 
Forward
Tweet
Share
Share
+1
#4 MERCATO : LES MOUVEMENTS DE LA COURSE AU LARGE
  • Astrid van den Hove (ex Transat Jacques Vabre, ex Be One Team) rejoint Solidaires en peloton, le team Class40 et Flying Phantom de Victorien Erussard et Thibaut Vauchel-Camus, comme chef de projet associée.
  • Quantum Sails recrute un voilier expérimenté pour son plancher de San Francisco (via Scuttlebutt).
  • Emily Caroe, jusqu'ici directrice de clientèle, a été promue directrice du sponsoring chez OC Sport.
  • Julien Bigot (ex Figaro Skipper Hérault) est désormais préparateur pour l'Imoca La Mie Câline d'Arnaud Boissières, dont la gestion administrative est assurée par Vanessa Boulaire (Class40, Transat Jacques Vabre).
  • Luce Molinier (ex DCNS) recherche un poste en bureau d'étude ou gestion/coordination de projet au sein d'une structure de course au large.
  • Cécile Gutierrez (ex Mini-Transat, ex Mille & une vagues) prend en charge les relations presse de Kito de Pavant pour le Vendée Globe.
  • Aline Bourgeois (ex Windreport) collabore avec Corine René-Pérétié (La Maison Link) sur les relations presse de Sodebo (partenariat Vendée Globe et Ultim).
  • Matthieu Agostini quitte ses fonctions de responsable du sponsoring chez Groupama pour un nouveau projet professionnel dans le même métier.
  • 727 Sailbags recrute son/sa directeur(rice) commercial(e), marketing et communication.
Vous pouvez retrouver les Mercatos précédents en consultant nos archives.
Forward
Tweet
Share
Share
+1
#5 TIP & SHAFT A RÉPÉRÉ DERNIÈREMENT
Forward
Tweet
Share
Share
+1
[MESSAGE(S) DE SERVICE]
Pas de correctifs cette semaine - ou alors vous avez été moins vigilants que nous la semaine dernière ! ● Nous avons rajouté un lien vers les anciens numéros de Tip & Shaft sur la page tipandshaft.com ainsi qu'en haut à droite de cette newsletter ● Comme d'habitude, vous pouvez toujours nous joindre là : axel@tipandshaft.com et pyl@tipandshaft.com ● Côté pub, nos tarifs 2016 sont hyper compétitifs, on vous le rappelle ! N'hésitez pas à les demander par mail ● Vous êtes nombreux à nous contacter car vous ne retrouvez pas Tip & Shaft dans votre boîte mail : vérifiez bien vos dossiers spam, et, en particulier pour ceux qui ont un compte Gmail, l'onglet "Promotions", c'est souvent là qu'on se cache ! ● Nous avons envoyé cette newsletter à 2 210 abonnés.
Des questions, des remarques, des protestations, des envies, des infos ? Contactez-nous !
Forward
Tweet
Share
Share
+1
© 2016 Tip & Shaft Tous droits réservés