Copy

#1 L'ORGANISATION DU VENDEE GLOBE FIN PRÊTE
 
Les pièces du puzzle de l'organisation du prochain Vendée Globe finissent de s’assembler en ce début d’année. Ainsi, l’un des derniers marchés en attente d’attribution, celui des relations presse - d'un montant de 210 000 € HT pour une prestation de 18 mois jusqu'au 30 juin 2017 - a été remporté le 11 janvier dernier par Mer & Média. Une première et un joli coup pour l’agence de Pierre Giboire et de Fabrice Thomazeau, qui avait déjà obtenu (pour la troisième fois) la couverture éditoriale de la course, en septembre 2014 - un contrat de 483 145 € HT. Les deux hommes se partageront donc les rôles : au premier la rédaction en chef des différents supports de communication, tandis que le second officiera comme chef de presse, assisté de Bénédicte Etienne, une habituée du monde la course au large (The Race, Gitana, Generali, Havas Sport...).
Pour la quatrième fois consécutive, c'est la société de Denis Horeau, Ambrose Light, qui a remporté l’appel d’offres de la direction de course (attribué en mars 2014 pour 459 250 € HT) ; il sera secondé notamment par Guillaume Evrard, Hubert Lemonnier et Jacques Caraës, qui travaillera pour la première fois sur le Vendée Globe. Enfin la diffusion et la production vidéo seront assurées par la société Nefertiti d’Hervé Borde qui a décroché le marché en mars dernier pour la troisième fois, après les éditions 2004 et 2012 - l'organisation n'a pas souhaité dévoiler le montant de ce marché, qui n'apparaît pas sur l'avis d'attribution.
L’organigramme du Vendée Globe est donc quasiment complet, avec, à sa tête, Yves Auvinet, président du conseil départemental de Vendée et, à ce titre, de la SAEM Vendée, qui a succédé à Bruno Retailleau, élu en décembre président du conseil régional des Pays-de-la-Loire. Le directeur général, David Brabis, un HEC spécialiste des salons et du tourisme, est aux commandes depuis septembre 2013. La directrice de la communication, Stéphana Chassin, arrivée en août 2015 et passée par Orange, France Télévisions et des start-up du nautisme, est une experte du digital.

Côté plateau, le nombre des inscrits est passé à 22 solitaires cette semaine, avec les inscriptions officielles de Jean Le Cam (#16), Bertrand de Broc (#17), Louis Burton (#18), Nandor Fa (#19), Rich Wilson (#20), Alex Thomson (#21) et Arnaud Boissières (#22), tandis que le Suisse Alan Roura figure désormais dans la liste des pré-inscrits.

 
[SI VOUS AVEZ PASSÉ LA SEMAINE À FAIRE LES SOLDES...]
Ian Walker, vainqueur de la Volvo Ocean Race à bord d’Abu Dhabi, a été élu skipper de l’année par l’association des journalistes nautiques d'outre-Manche  Xavier Macaire fera équipe avec Sébastien Simon sur la prochaine Transat AG2R à bord de Bretagne-Crédit Mutuel Espoir Les Suisses de Team Tilt, vainqueurs du Bol d’Or 2015 et du championnat de Décision 35, s’associent en 2016 sur le circuit de GC32 avec Emirates Team New Zealand Jean-Pierre Dick a remis à l’eau Saint-Michel-Virbac mardi dernier ; il part s’entraîner la semaine prochaine à Cascais (Portugal) ● Bob Oatley, le propriétaire australien du maxi Wild Oats XI, octuple vainqueur de la Sydney-Hobart, est décédé le 10 janvier à l’âge de 87 ans Safran annoncera dans la quinzaine la société retenue pour assurer la gestion technique et sportive du projet Imoca de Morgan Lagravière ; deux finalistes ont été retenus sur six candidats (voir Tip & Shaft #4) A la suite de l’affaire des deux athlètes israéliens privés de visas pour les Mondiaux ISAF Jeunes en Malaisie (voir Tip & Shaft #5), World Sailing (ex-Isaf) a édicté une série de conditions qui devront être respectées par les pays candidats à l'organisation de compétitions internationales...
#2 L'EX-AVIVA, UN 60 PIEDS SI DESIRÉ

La course aux derniers 60 pieds Imoca disponibles en vue du prochain Vendée Globe bat son plein. Parmi les plus convoités, figure l'ex-Aviva, plan Owen-Clarke de 2008 sur lequel Dee Caffari a pris la 6e place du tour du monde en 2008/2009, puis, avec Anna Corbella, la 9e place lors de la Barcelona World Race de 2011. Racheté dans un premier temps par Rich Wilson, qui a finalement jeté son dévolu sur l’ex-Temenos II de Dominique Wavre, il a été cédé l’an dernier à Didier Elin, patron de Team Plastique et sponsor d’Alessandro Di Benedetto lors du dernier Vendée Vendée Globe. « Je l’ai acheté sans la moindre arrière-pensée mercantile, confie-t-il. L’idée était de le bloquer pour Alessandro le temps qu’il trouve un partenaire pour le racheter et faire le prochain Vendée. »
La priorité accordée à Di Benedetto courait jusqu’à fin octobre, et le patron de Team Plastique a accepté de la prolonger en novembre puis en décembre. Mais, d’ici la fin du mois de janvier, elle sera définitivement levée. Didier Elin, qui a d’ores et déjà reçu des propositions, ne souhaite effectivement pas se retrouver avec le bateau (actuellement dans un hangar aux Sables d’Olonne) sur les bras. L
e fameux Néerlandais Pieter Heerema, qui avait, dans un premier temps, acheté l'ex-Team Plastique, avait également posé une option sur l'ex-Aviva en cas de revente par Didier Elin, avant de se tourner, comme on le sait, vers l’ex-Vento Di Sardegna.
Quant à Alessandro Di Benedetto, pré-inscrit au Vendée Globe, il se démène comme un beau diable pour trouver 2 millions d'euros de budget, bateau compris. « J’ai envie de revoir mes amis les albatros, que ce soit sur Aviva ou sur un autre bateau », conclut l’Italien qui se donne jusqu’à juillet pour dégoter bateau et budget…
 
LA PHOTO DE LA SEMAINE PAR... VOLODIA
La "carto unifiée", qui réunit les traces d'Idec et de Spindrift, a réalisé 1,9 million de pages vues pendant le Trophée Jules Verne. Elle est l'oeuvre - bénévole - de Volodia, un #twailor assidu.

#3 L'HIVER, SAISON DU FOIL

Les coureurs au large l'ont bien compris : le foil est en train de changer leur métier. Alors, désormais, l'hiver, ils sont nombreux à naviguer en moth à foil, même s'ils n'ont pas la chance de connaître l'ivresse du vol en multi ou en Imoca en saison. Et ce qui était une tendance est en train de se structurer. A Port-la-Forêt, le centre d'entraînement a décidé de répondre à la demande de ses membres en mettant en place quatre stages de 3 jours en février et en mars, en alternance avec les stages en double de préparation à l'AG2R. « 14 coureurs sont propriétaires d'un moth, précise Christian Le Pape, le directeur du pôle. On accompagne une dynamique de groupe, avec une dimension novatrice. Et ça permet le brassage entre des marins qui naviguent en Ultime, en Imoca ou en Figaro. » C'est ainsi qu'on retrouve régulièrement Sébastien Col, François Gabart ou Corentin Horeau à la barre de moths à foil en baie de la Forêt.
A Quiberon, l'ENVSN, qui s'est repositionnée cet automne sur les bateaux qui volent, accueille également des coureurs fans de foil, sous la houlette de Pierre-Alexis Ponsot, qui coache, une semaine par mois, un groupe où l'on retrouve, entre autres, Bertrand Castelnérac, Julien Villion, Giancarlo Pedote, Corentin Horeau (encore) ou Yann Eliès. L'ENVSN construit actuellement son propre moth. Malgré des calendriers chargés, on devrait croiser plusieurs d'entre eux sur des épreuves de moth, en particulier lors du National, qui pourrait avoir lieu en baie de Quiberon fin mars.

 

#4 MERCATO : LES MOUVEMENTS DE LA COURSE AU LARGE

Andy Hunt, 52 ans, ancien patron du comité olympique britannique, est le nouveau CEO de World Sailing, l'ex-Isaf ; il succède à Peter Sowrey qui avait démissionné en décembre après 5 mois d'activité ● A l'issue d'un congé sabbatique de 6 mois, Lou Newlands, directrice média et communication d'OC Sport, quitte la filiale du Télégramme où elle travaillait depuis 13 ans ; Nicola Dawson reprend son poste ● Caroline Pommeret, déléguée générale de la Classe Mini, a été recrutée au département logistique de Groupama Team France ; elle devrait être remplacée au siège de la classe ● L'ancien rédacteur en chef de Course Au Large, Bruno Ménard, rebondit chez Voiles et Voiliers, où il prend en charge les hors-séries ● Julien Rieupeyrout a cessé la distribution en France d'Adidas Sailing ; il est désormais chargé de monter la structure française de la marque hollandaise Gaastra Pro ● 727 Sailbags cherche, pour son siège lorientais, un(e) commercial(e) chargé(e) de la collecte des voiles.
 

#5 TIP & SHAFT A RÉPÉRÉ DERNIÈREMENT :
 
[MESSAGE(S) DE SERVICE]
Enorme impair de notre part dans notre dernière livraison : les plans de Comanche ne sont pas l'oeuvre du seul cabinet VPLP, mais aussi, bien sûr, de Guillaume Verdier - ouch, promis on améliore la relecture ! ● Un fidèle lecteur nous signale que le foil en photo dans Tip & Shaft #5 continue à naviguer sur Sodebo !  ● Un grand merci à Julia Huvé, elle sait pourquoi ;-) ● Comme d'habitude, vous pouvez toujours nous joindre là : axel@tipandshaft.com et pyl@tipandshaft.com ● Le planning pub continue à se remplir, si vous êtes tentés, nos tarifs 2016 sont disponibles ; n'hésitez pas à les demander par mail, on n'est toujours pas chers et on a des idées... ● Par exemple, est-ce que des annonces de vente de bateaux de course pourraient vous intéresser ? Et des annonces de recrutement dans le secteur de la course au large ? Dites-nous ! ● Nous avons envoyé cette newsletter à 2 000 personnes tout rond ; 55 nouveaux abonnés cette semaine... et du beau linge ;-)
Des questions, des remarques, des protestations, des envies, des infos ? Contactez-nous !
Forward
Tweet
Share
Share
+1
© 2016 Tip & Shaft Tous droits réservés